Selon le New York Post, McDonald aurait conclu le même type d'accord que Pepsi a signé récemment avec Apple pour se servir d'iTunes comme produit promotionnel. Mais Ronald est prêt lui à aller jusqu'à un milliard de titres pour vendre ses hamburgers !

Ce n’est pas encore public, mais le New York Post prétend que le géant de la restauration rapide serait sur le point d’annoncer un accord avec la plateforme iTunes Music Store d’Apple, peu de temps après que Pepsi ait lui même dévoilé la distribution de 100.000 codes de téléchargements gratuits imprimés sur les bouchons des bouteilles qui seront vendues aux USA entre le 1er février et le 31 mars 2004. Mais l’homme aux cheveux rouges voit grand. Par principe, « McDo » est prêt à acheter jusqu’à 1 milliard de titres à iTunes, au prix régulier de $0.99 l’unité.

En pratique, à chaque fois qu’un consommateur utilisera un code (probablement collés sur les boîtes des produits comme les fameuses étiquettes de Monopoly), McDonald’s sera facturé par Apple. Puisque tous les codes ne seront pas utilisés, le montant global de l’opération sera certainement de quelques centaines de millions de dollars. Une bonne opération pour McDonald’s en terme d’image, une excellente opération pour Apple pour imposer iTunes comme leader du marché de la musique en ligne aux Etats-Unis, et un grand bol d’air pour l’industrie musicale qui trouve dans l’industrie agroalimentaire un allié inattendu…

Mise à jour :

Yahoo Biz nous apprend que McDonald’s a démenti l’information publiée par le New York Post par ces mots : « Il n’y a a pas d’accord à annoncer, donc tout le reste n’est que pure spéculation ».

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés