Nous vous indiquions ce matin les chiffres en apparence satisfaisants du marché de la vidéo à la demande (VOD) en France. Le cabinet NPA Conseil assurait en effet que le nombre de vidéos louées ou achetées à distance par les internautes français avait doublé au premier semestre 2008 pour atteindre 6 millions de téléchargements. Nous mettions toutefois ces chiffres en contraste avec ceux publiés un peu plus tôt par le Centre National de la Cinématographie, qui invitaient à beaucoup moins d’optimisme puisque le CNC avait au contraire constaté une stagnation de la demande sur la même période.

Nos confrères d’ElectronLibre apportent un éclairage pertinent qui permet de mieux comprendre les chiffres communiqués par le cabinet d’audit. « Le nombre de films téléchargés sur le premier semestre 2008 atteint les 6 millions. Sur un an, cela représente un doublement de l’activité, mais ce chiffre reste bien en dessous des prévisions faites par le cabinet d’étude, qui tablait sur une multiplication du marché par trois ou quatre« , rappelle tout d’abord ElectronLibre. Surtout, « ces résultats intègrent les films pour adultes, alors qu’ils étaient exclus des mesures en 2007« . Tiens donc…

Précisons que les films X sont aussi exclus des chiffres fournis par le CNC. Ce qui tendrait à penser que contrairement à ce que prétend le cabinet dont les études sont financées par les industries du cinéma, et en dehors de la pornographie qui n’est pourtant pas immunisée contre le piratage, le nombre de consommations de films en VOD n’a pas progressé en 2008, ou très peu.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés