Comme d'autres films cultes, Terminator 2 est disponible au format Blu-ray UHD. Un achat indispensable ?

La séance Blu-ray UHD du week-end est un rendez-vous imaginé par la rédaction de Numerama pour vous proposer des tests de Blu-ray UHD. Vous y trouverez des films dont le disque devrait répondre aux principales exigences en matière d’image et de son, sublimant alors votre équipement dernier cri. 

Alors que se profile la sortie de Terminator : Dark Fate (dans nos salles le 23 octobre), on s’est dit qu’il serait bien de parler de Terminator 2, véritable pépite de la SF violente. Cela tombe bien, il est disponible en Blu-ray UHD depuis un petit moment, une aubaine pour (re)découvrir le film dans les meilleures conditions. On fait le point sur les forces et faiblesses du disque.

FILM

Doit-on vraiment présenter Terminator 2 ? Véritable monument dans la filmographie de James Cameron, le film pouvait compter, à l’époque de sa sortie, sur des effets spéciaux révolutionnaires (qui peinent à prendre de l’âge, c’est dire). À bien des égards, Terminator 2 est un film d’action comme on n’en fait plus aujourd’hui.

Il est d’ailleurs désolant de voir à quel point la franchise tente de survivre avec des longs métrages qui s’appuient avec opportunisme sur l’héritage de Terminator 2 (et Terminator premier du nom, qu’il ne faudrait pas oublier) en tombant dans le ridicule. Inégalable, le blockbuster de James Cameron est intemporel et a fait du robot squelettique une icône du Septième Art (l’égal d’Alien et de Predator).

Terminator 2 // Source : Studio Canal

L’IMAGE : 4/5

Terminator 2 a été remasterisé en 4K par James Cameron lui-même. Et cela se ressent. Jamais le film n’a bénéficié d’une image aussi détaillée, qui propose une vraie redécouverte à mesure que les séquences défilent. Certains éléments ressortent vraiment des arrières plans et le gain est vertigineux par rapport aux précédents pressages en simple Blu-ray. Sans tomber dans l’esbroufe, la technologie HDR vient appuyer un peu plus les teintes (qui tirent davantage vers le bleu), les reflets et les sources lumineuses (mention spéciale à la lave à la fin).

Toutefois, James Cameron et ses équipes ont peut-être un peu trop nettoyé le master. Si la propreté est appréciable (quelques artefacts persistent), l’absence de grain chère aux cinéphiles et l’abus du DNR (Digital Noise Reduction) ont tendance à accoucher d’une image lisse, parfois dure. Au point que les visages perdent de leur naturel en ressemblant à des poupées de cire. Ce constat se justifie pour les robots, un peu moins pour les personnages humains… Dommage.

Terminator 2 // Source : Studio Canal

LE SON : 3/5

L’image a reçu un soin particulier. On ne pourra pas en dire autant de la partie sonore, cantonnée à une piste DTS‑HD Master Audio 5.1 (disponible en anglais comme en français). On aurait aimé du Dolby Atmos pour une immersion renforcée.

On apprécie quand même le spectacle proposé par le Blu-ray UHD. Majoritairement frontal avec des dialogues bien tenus et découpés, il sait s’ouvrir quand il le faut et se fend de temps en temps d’un bel effort de spatialisation (les arcs électriques quand les Terminator arrivent dans le présent nous englobent). En prime, les explosions sont suffisamment percutantes pour remporter les suffrages.

Le Blu-ray UHD de Terminator 2 est disponible à moins de 15 euros

Partager sur les réseaux sociaux