Microsoft a décidé de passer Edge, son navigateur web, sur Chromium, un autre moteur de rendu. En développement depuis plusieurs mois, il est maintenant disponible en version bêta. Petit tour d'horizon en images.

C’est au mois de décembre 2018 que Microsoft a officialisé la nouvelle : son navigateur web maison, Edge, se sépare de son moteur de rendu (qui sert à afficher une page web), EdgeHTML. À la place, l’éditeur américain a opté pour Chromium, une solution qui se trouve au cœur de plusieurs autres navigateurs web, à commencer par Google Chrome (mais aussi Opera, Brave ou encore Vivaldi). Pour Microsoft, l’enjeu est de relancer Edge, délaissé par le public.

Microsoft Edge Chromium passe en bêta

Le 20 août 2019, Microsoft a franchi une nouvelle étape : son Edge version Chromium est passé en version bêta. Cela veut dire que les internautes qui voudraient le tester peuvent dès à présent le télécharger (le navigateur web est disponible pour Windows 10, 8.1, 8, 7 et macOS) depuis le site dédié. Il était certes possible de le faire avant, mais la version qui était proposée s’avérait expérimentale et instable.

Ne vous attendez pas à une révolution visuelle avec Edge version Chromium : le gros des changements se situe en effet sous le capot. Visuellement, rien ou presque ne distingue cette version de celle qui fonctionne avec EdgeHTML. On relève toutefois un nouveau code couleur pour le mode de navigation privée, pour mieux le distinguer du surf standard : un habillage sombre est maintenant utilisé.

Numerama, en mode privé sur Edge. Notez l’usage de la couleur sombre en haut du navigateur.

Autre changement remarquable, la disposition de certains éléments. Ainsi, la position des paramètres et des favoris connaît un petit bouleversement : sur Edge, leur affichage prend la forme d’un volet latéral qui apparaît à droite du navigateur. Avec Edge Chromium, ils sont représentés dans des onglets dédiés. C’est la même chose pour l’affichage de l’historique et des extensions.

Les paramètres s’affichent dans un onglet dédié.

Si vous souhaitez essayer Edge Chromium sur plusieurs semaines, sachez que des mises à jour sont déployées une fois toutes les six semaines. Un rythme qui assure une stabilité et un confort dans l’utilisation du navigateur. Si vous souhaitez accéder à un environnement dynamique, mais plus aléatoire, Microsoft propose deux autres canaux de téléchargement : Dev (chaque semaine) et Canary (chaque jour).

Microsoft Edge vous propose de rapatrier vos données.

Notez qu’au premier lancement du navigateur en bêta, vous aurez la possibilité de valider ou non l’importation de vos données (favoris, mots de passe, historique de navigation, adresses de contact) de votre navigateur actuel vers le nouveau. Ce transfert est bien sûr optionnel. Vous pourrez également configurer la disposition des onglets — et les changer à nouveau dans les paramètres si ça ne vous convient plus.

Choisissez la disposition de vos onglets.

D’autres changements cosmétiques, quoiqu’assez discrets, sont à noter. On remarque que le tracé des onglets est moins anguleux : de légères courbes les adoucissent et la position de certains éléments a été revue ou même changée de place. De façon générale, on sent chez Microsoft le souci de simplifier la disposition de la partie supérieure de son navigateur.

La page d’accueil de Microsoft Edge.

Reste une question : quand Microsoft aura-t-il achevé le développement de son nouvel Edge ? Vraisemblablement vers la fin de l’année ou au début de 2020, selon les estimations actuelles. En attendant, Microsoft, qui a pris soin de « dé-googliser » son usage de Chromium, continue de contribuer au développement de Chromium, puisque l’amélioration de ce moteur de rendu bénéficie maintenant à Edge.

Partager sur les réseaux sociaux