Le transfert des fréquences de la TV vers les télécoms se poursuit. Une nouvelle phase a été bouclée cette nuit.

On entre dans la dernière ligne droite du réaménagement des fréquences de la bande 700 MHz. D’ici cet été, toutes les régions de la France métropolitaine auront basculé vers cette nouvelle organisation du spectre. Celle-ci permet aux opérateurs télécoms d’accéder à de nouvelles ressources électromagnétiques, du fait du passage de l’audiovisuel à la télévision numérique terrestre (TNT).

Dans la nuit du 28 au 29 janvier, une nouvelle étape a été franchie. Étaient concernés les départements de la Mayenne, de la Sarthe, du Loir-et-Cher, du Loiret, du Cher, de l’Indre-et-Loir et de l’Yonne, mais aussi certaines zones situées dans l’Orne, la Seine-et-Marne, la Nèvre, le Maine-et-Loire, l’Indre, le Lot, le Cantal, la Corrèze et l’Aveyron, ainsi que quelques localités limitrophes de ces départements.

réaménagement phase 10
Le détail des zones concernées. // Source : ANFR

Encore trois phases

Une carte détaillée des localités concernées par cette transition est disponible sur le site Recevoir la TNT, géré par l’Autorité nationale des fréquences. Initialement, cette bascule devait avoir lieu le 15 janvier. Trois phases sont encore devant nous : elles surviendront les 26 mars, 14 mai et 25 juin. Si la TV passe par une antenne râteau, il suffit de lancer une recherche pour retrouver les chaînes de la TNT.

Les fréquences situées dans la bande 700 MHz intéressent beaucoup les opérateurs. Elles sont qualifiées d’ailleurs de « fréquences en or », parce que leurs caractéristiques sont très pratiques à la fois pour une bonne couverture en ville (meilleure pénétration dans les bâtiments) et pour couvrir les zones rurales (bonne portée). Dans cette bande, Bouygues Telecom et Free Mobile sont les plus en avance.

Partager sur les réseaux sociaux