Tous les enfants aiment les dinosaures alors Mattel va commercialiser un drone Ptéranodon. Ou quand on a envie de redevenir petit...

Quand on était gosse, on regardait tous le dessin animé Denver, le Dernier Dinosaure. Et on a tous fantasmé en voyant le film Jurassic Park de Steven Spielberg. Parce que les dinosaures, c’est cool : après tout, il n’y a rien de plus fascinant que des grosses bestioles qui ont réellement existé. À l’époque, nos jouets ressemblaient à des bouts de plastiques qui n’étaient même pas articulés. Aujourd’hui, les jeunes peuvent s’amuser avec un drone à l’effigie d’un Ptéranodon. Oui, oui, vous lisez bien : un drone à l’effigie d’un Ptéranodon. Un rêve qui devient réalité grâce au géant du jouet Mattel.

Rêve de gosse

Afin de surfer sur la sortie du film Jurassic World : Fallen Kingdom (le 6 juin dans nos salles), Mattel a profité du salon Toy Fair pour dévoiler plusieurs produits sous licence en lien avec les dinosaures. Dont ce Pterano-Drone. Il prend la forme d’un quadcopter surmonté d’un Ptéranodon capable de faire bouger ses ailes  et, bien sûr, de voler au moyen d’une télécommande. Orienté pour les enfants, le produit est équipé de certains dispositifs de sécurité, comme un arrêt automatique si le gamin essaie de toucher les hélices ou la nécessité d’être sur une surface plane pour s’envoler. Hélas, vous ne pourrez pas le faire décoller depuis votre main comme vous le feriez avec un aigle dans la vraie vie. Tant pis pour ce fantasme.

Le Pterano-Drone arbore également des fonctionnalités simplistes comme l’atterrissage autonome. Il promet une autonomie de 15 à 20 minutes et se recharge via Micro-USB. Bizarrement, Mattel n’a pas pensé à une application compagnon pour pouvoir le lier à son smartphone et se débarrasser de la télécommande.

Le lancement est attendu pour le printemps prochain au prix de 119,99 dollars. Si, par frustration, jalousie et nostalgie, vous pensez être trop vieux pour ces bêtises, dites-vous que les kids d’aujourd’hui n’ont pas Denver à la télé. Et pan.

Partager sur les réseaux sociaux