L’entreprise spécialisée dans la protection des écrans de smartphones dévoile la cinquième génération de son verre Corning Gorilla Glass. Ce nouveau matériau est présenté comme étant capable d’encaisser une chute d’un mètre soixante.

Vous ne connaissez peut-être pas son nom, mais son produit se trouve probablement dans votre smartphone. La société Corning fournit en effet du verre protecteur pour la majorité des smartphones à écran tactile (sa part de marché est évaluée à 73 %). Et régulièrement, Corning annonce la sortie d’un nouveau type de verre, censé être plus résistant que celui de la génération précédente.

Apple, client fidèle de Corning

Apple, client fidèle de Corning

En pleine torpeur estivale, Corning vient de présenter la cinquième génération du Gorilla Glass. Naturellement, celui-ci est encore plus solide que les déclinaisons précédentes. Il est capable de résister à une chute d’un mètre soixante, dans 80 % des cas, affirme Corning. Mais attention : les appareils dont le design est sans bordure (avec l’écran qui atteint la tranche de l’appareil) ne peuvent pas prétendre à la même résistance.

Bien que le verre de Corning ne soit pas en mesure de résister à tous les types de chute, il permet quand même de sauver l’écran dans bien des cas. Les plus maladroits — qui lâchent par inadvertance leur téléphone — ou les plus sanguins — qui le jettent à travers la pièce — d’entre vous apprécieront sans doute. Mais du sang-froid et de l’adresse restent de bien meilleures parades.

Verre d’alcali-aluminosilicate

La quatrième génération du verre Gorilla Glass promettait déjà une résistance dans 80 % des chutes survenant à une hauteur d’un mètre. Loin de contrer tous les scénarios de casse, le Gorilla Glass prétend progressivement retarder l’incident fatal.

Corning, qui jusqu’à présent domine le marché, ainsi que celui de la protection en verre trempée, grâce à cette promesse toujours renouvelée, a su convaincre  les constructeurs de smartphones de passer par sa solution, et évitent du même coup d’opter pour une solution à base de saphir, plus onéreuse.

pierre-ds-pierre-brutes-

Derrière le marketing du Gorilla Glass, il y a un  type de verre modifié qu’on appelle verre d’alcali-aluminosilicate. Corning obtient la résistance de sa solution par un procédé qui remplace les ions de sodium du verre par des ions de potassium durant la fabrication. Les ions de potassium, plus important en taille, apportent alors une solidité supplémentaire au verre.

Commercialisés depuis ce jeudi, les verres de Corning devraient apparaître sur les écrans de smartphones de la rentrée.

Source : Numerama

Vous avez lu 0 articles sur Numerama ce mois-ci

Il y a une bonne raison de ne pas s'abonner à

Tout le monde n'a pas les moyens de payer pour l'information.
C'est pourquoi nous maintenons notre journalisme ouvert à tous.

Mais si vous le pouvez,
voici trois bonnes raisons de soutenir notre travail :

  • 1 Numerama+ contribue à offrir une expérience gratuite à tous les lecteurs de Numerama.
  • 2 Vous profiterez d'une lecture sans publicité, de nombreuses fonctions avancées de lecture et des contenus exclusifs.
  • 3 Aider Numerama dans sa mission : comprendre le présent pour anticiper l'avenir.

Si vous croyez en un web gratuit et à une information de qualité accessible au plus grand nombre, rejoignez Numerama+.

S'abonner à Numerama+

Vous voulez tout savoir sur la mobilité de demain, des voitures électriques aux VAE ? Abonnez-vous dès maintenant à notre newsletter Watt Else !