Une erreur dans le texte ?

C'est le bon endroit pour nous l'indiquer !
Attention, ce formulaire ne doit servir qu'à signaler une erreur. N'hésitez pas à utiliser les commentaires pour donner votre avis, ou la page de contact pour nous contacter. Merci.

Etape 1

Cliquez sur les paragraphes contenant des erreurs !

Je suis abonné à YouTube Premium et je ne le regrette pas

Depuis 2018, Google propose sous la forme d'un abonnement payant une version sans publicité de YouTube, avec un accès à un service de streaming musical. Si beaucoup de choses ne vont pas dans cette offre, YouTube Premium a réussi à nous faire regarder des vidéos différemment. Laissez-nous vous expliquer pourquoi. 

La version payante de YouTube, disponible en France depuis 2018, ne rencontre sans doute pas le succès qu'espérait Google. Pourtant, après plusieurs années d'abonnement, je ne vois pas trop comment je pourrais m'en passer. Même si YouTube Premium a un très grand nombre de défauts (ne vous inquiétez pas, nous allons en parler ici), l'offre de Google a la capacité étonnante de transformer complètement la manière dont on utilise YouTube, même si Google ne met pas du tout en avant cette caractéristique.

À la suite d'un débat avec mes collègues, que je n'ai malheureusement toujours pas convaincus, j'ai souhaité vous raconter mon expérience en tant que seul abonné français à YouTube Premium.

YouTube Premium, qu'est-ce que c'est ?

Tout d'abord, il nous semble important de vous présenter YouTube Premium. Google a beau être une des plus grosses entreprises de la planète, il peine toujours autant à communiquer sur ses produits (les lents démarrages des smartphones Pixel et de Stadia en témoignent). Résultat, pas grand monde ne connaît YouTube Premium dans notre entourage. La plupart des personnes qui ont entendu parler de ce service connaissent son nom, mais ne savent pas ce qu'il propose. 

Lancé sous le nom de « YouTube Red » en 2014 aux États-Unis, YouTube Premium est arrivé en France en 2018, avec à l'époque beaucoup d'ambition. Commercialisé au tarif de 11,99 euros par mois, YouTube Premium supprime les pubs de YouTube (sur la page d'accueil et dans les vidéos), donne accès à des fonctions exclusives (lecture en arrière-plan, téléchargement des vidéos), permet d'accéder à YouTube Music (un concurrent de Spotify et Apple Music) et, à l'époque, était censé concurrencer Netflix avec du contenu vidéo exclusif. Cette dernière partie a finalement été abandonnée, les YouTube Originals ont fait flop. 

L'interface de YouTube Premium et de YouTube Music, avec la possibilité de télécharger. // Source : Numerama

Quatre ans après son lancement, YouTube Premium a réussi l'exploit de… ne pas évoluer. L'offre est identique, ce qui conforte notre idée selon laquelle Google fait trop de choses pour bien les faire. Qu'importe, même si nous ne sommes pas contre des nouveautés, YouTube Premium reste séduisant aujourd'hui. 

Au passage, si nous avons cité le prix de 11,99 euros par mois plus haut, il y a des moyens de payer YouTube Premium moins cher. En dehors des méthodes de triche, Google propose une offre étudiante à 6,99 euros par mois et une offre famille à 17,99 euros pour mois, pour 6 personnes. Ces deux dernières sont les plus rentables, surtout si vous créez une « famille » avec des amis et que vous divisez la facture par six. C'est mon cas. 

Pourquoi j'utilise YouTube différemment

Il est temps de vous raconter pourquoi j'aime YouTube Premium. Même si le service propose plusieurs fonctionnalités, c'est surtout pour la suppression des publicités que j'en suis fan. Certes, il existe des alternatives gratuites comme YouTube Vanced (que Google combat) ou des bloqueurs de publicités, mais aucune n'offre autant de facilité d'utilisation que YouTube Premium. C'est comme comparer le piratage à Netflix et Disney+, peut-on vraiment les mettre au même niveau ? 

Là où un ad-blocker fonctionne seulement depuis un navigateur, YouTube Premium a l'avantage de supprimer les publicités sur tous les appareils où je suis connecté, y compris mon téléviseur. À ma grande surprise, c'est désormais à la maison que j'utilise le plus YouTube. Je zappe entre TF1, France 2, TMC et YouTube, qui est devenu ma solution de secours dès que je ne sais pas quoi regarder. YouTube Premium me permet de directement accéder à du contenu qui me plaît, sans aucun temps d'attente, avec la possibilité de partir immédiatement si les premières secondes d'une vidéo ne me plaisent pas.

Résultat, j'ai pris le réflexe YouTube. Le service de Google est le premier endroit que je visite quand je cherche à tuer le temps, en grande partie parce qu'il implique moins de concentration qu'un Netflix ou un Disney+, et qu'il ne diffuse pas de pubs comme la télé. 

À la maison, YouTube Premium fait de YouTube un vrai service de SVOD. // Source : Numerama

Parfois, chez des amis notamment, je m'étonne de mon impatience lorsque quelqu'un sans YouTube Premium lance une vidéo YouTube et que nous devons attendre une trentaine de secondes pour regarder la vidéo. C'est la preuve que l'on s'habitue très vite au confort de YouTube Premium, même si les contenus pourraient être gratuits avec un peu plus d'attente. 

Enfin, quid des autres fonctionnalités de YouTube Premium ? Les téléchargements m'ont occasionnellement dépanné, notamment quand je devais prendre l'avion pendant plusieurs heures. Cependant, je dois reconnaître que tout cet aspect est très dispensable. Les débits sont suffisamment corrects en France pour rendre l'utilisation de YouTube fluide de partout. Les téléchargements ne répondent qu'à des besoins précis, et il n'y a pas d'application Mac/Windows.

Google doit revoir ses offres

Pourquoi Google n'arrive-t-il pas à convaincre plus de personnes de rejoindre YouTube Premium ? Sans doute parce que son offre n'est pas claire. Étant abonné à Apple Music (et fidèle, désolé), je n'ai quasiment aucune utilité de YouTube Music que j'utilise seulement pour chercher des morceaux indisponibles ailleurs. Pourquoi suis-je obligé de m'y abonner pour enlever les pubs dans les vidéos ?

Ce genre de décision est d'autant plus lunaire que, dans certains pays, Google propose YouTube Premium Lite, un service au nom vraiment ridicule (c'est un oxymore), mais parfaitement adapté aux besoins d'un plus grand nombre d'utilisateurs. Pour 6,99 euros par mois au lieu de 11,99 euros, il propose un YouTube sans pub, et c'est tout. 

En l'état, je comprends que vous n'ayez pas envie de vous abonner à YouTube Premium. Pourquoi payer pour une offre sans doute pas taillée pour vous, pour au final regarder des vidéos disponibles ailleurs gratuitement ? Toutefois, après plusieurs années sur le service, je continue de penser que ce luxe mérite l'investissement, surtout si vous êtes un gros consommateur de vidéos. Voilà, j'espère avoir convaincu mes collègues (et peut-être vous).