Un sénateur américain a fourni plusieurs témoignages indiquant que la NSA, une branche du renseignement américain spécialisée dans le cyber, achète des informations personnelles auprès de courtiers en données sur le web.

Nouvelle polémique en vue autour des données personnelles ? Le sénateur américain Ron Wyden a publié une lettre le 25 janvier dans laquelle il affirme que la NSA, l’organisme de renseignement électronique des États-Unis, achète des informations de citoyens auprès de courtiers en données. Ces sociétés travaillent généralement pour les agences de marketing qui cherchent à cibler les utilisateurs de réseaux sociaux.

L’élu démocrate de l’Oregon a fourni des documents au New York Times, dont un mémo qui contient plusieurs déclarations de hauts responsables de la défense. Ces derniers reconnaissent que la NSA achète des données commerciales, y compris des métadonnées Internet et des informations associées à des téléphones situés aux États-Unis.

Chaque passage sur le net laisse des bribes d'informations personnelles à votre sujet, qui sont ensuite collectées par les Data Brokers // Source : Incogni
Chaque passage sur le net laisse des bribes d’informations personnelles à votre sujet, qui sont ensuite collectées par les courtiers en données. // Source : Incogni

Ron Wyden demande à l’administration Biden d’interdire aux agences de renseignement d’acheter des données personnelles obtenues auprès d’entreprises spécialisées. Il a cité une ordonnance récente de la Commission fédérale du commerce (FTC) qui dispose que les courtiers en données doivent obtenir le consentement éclairé des Américains avant de vendre certaines données à des clients de l’armée américaine à leur insu.

Le renseignement admet que des données personnelles sont achetées sur le web

Le sénateur, qui milite pour une interdiction de cette pratique depuis plusieurs années, avait reçu une réponse de la défense américaine en décembre.

Dans une lettre adressée à l’élu le 19 décembre, Ronald Moultrie, responsable du renseignement américain, reconnaît que la NSA achète des « données commerciales, qui comprennent des informations associées à des téléphones situés à l’intérieur et à l’extérieur des États-Unis. Elle utilise ces données, ou une partie d’entre elles, si nécessaire, conformément aux autorités légales et réglementaires applicables, afin de mener des missions légales de renseignement ou de cybersécurité. »

Le directeur du renseignement précise que « l’organisme n’achète pas de données de localisation collectées à partir de téléphones ». Une déclaration assez vague puisque de nombreuses informations récupérées sur le web permettent de connaitre l’emplacement géographique de l’utilisateur.

une comparateur meilleur vpn numerama

Vous voulez tout savoir sur la mobilité de demain, des voitures électriques aux VAE ? Abonnez-vous dès maintenant à notre newsletter Watt Else !