Accéder aux programmes TV en replay est aujourd’hui possible grâce aux box TV des FAI dont l’interface n’est pas des plus ergonomique. La startup Molotov parie qu’en améliorant l’expérience d’accès à cette offre, elle sera gagnante. Et Samsung et LG y croient suffisamment pour intégrer par défaut cette solution dans leur matos.

Molotov, c’est quoi ? Ce service promet aux chaines de TV d’augmenter leur audience en améliorant la qualité de l’expérience de visionnage des programmes. Selon les premières images disponibles, cela passe par deux axes de développement :

  1. Valoriser les contenus via une interface mosaïque pour accéder directement aux programmes souhaités : cela met en concurrence les chaînes non plus sur leur image (je regarde TF1) mais sur leurs choix de programmation (je regarde ma série préférée) ;
  2. Effet second écran : intégrer les fonctionnalités sociales (je regarde la TV et je partage mon avis sur Twitter) pour récupérer une audience qui tend à utiliser plusieurs écrans en même temps.

molotov_streaming_startup

Le pari de Molotov TV

Et Molotov a de quoi être à la hauteur de ses ambitions. La société a été créé par des figures françaises des écrans : Jean David Blanc — fondateur de Allociné et investisseur avisé des nouvelles technologies –, Pierre Lescure — fondateur de Canal+–, Jean-Marc Denoual — ex patron business de TF1 — et Kevin Kuipers — ex SensCritique et GameKult –. Des profils qui font saliver tout analyste financier qui voit des garanties de succès dans cette équipe. Mais le défi à relever est compliqué. Cette startup doit prouver aux médias traditionnels qu’elle va leur créer plus de chiffre d’affaires en échange de l’accès à leurs catalogues de contenus. En parallèle, elle doit aussi prouver à ses utilisateurs qu’ils n’auront pas à supporter le modèle publicitaire intrusif de la télévision.

L’approche de la consommation des contenus rappelle Netflix. Mais le Français reste très loin dans le modèle économique : Molotov se veut « Freemium » avec certains services gratuits pour attirer les utilisateurs dans les contenus payants. La partie payante sera la source de revenus à partager avec les chaines qui lui fournissent les contenus. À moins qu’il y ait une volonté de créer des web series exclusives et payantes à la manière de ce que propose Netflix avec ses séries ou Youtube avec son abonnement Red.

Avec une startup comme Molotov, Samsung et LG espèrent conserver un rôle central dans le salon

Samsung et LG dans la danse

Et dans tout cela, Samsung et LG ne veulent pas devenir les dindons de la farce. Ils voient dans les sociétés comme Molotov TV une opportunité de mettre en avant leurs fonctionnalités interactives et conserver un rôle central dans le salon. Cela dit, cela reste une lutte compliquée, car d’autres acteurs sont déjà en place : les box des fournisseurs d’accès à Internet, les chaines de TV qui maîtrisent toujours la diffusion des contenus, de nouveaux venus comme Hulu (États-Unis) et Netflix, Microsoft et Sony avec les fonctions media center de leurs consoles. Sans compter les consommateurs qui décident d’utiliser leurs ordinateurs portables en guide de TV…

La guerre du salon va encore faire rage pendant quelques années et il n’est pas inconcevable que les constructeurs de télévision finissent par la gagner grâce à des acteurs qui sauront leur apporter les bonnes solutions. Un coup de chance…

Découvrez les bonus

+ rapide, + pratique, + exclusif

Zéro publicité, fonctions avancées de lecture, articles résumés par l'I.A, contenus exclusifs et plus encore.

Découvrez les nombreux avantages de Numerama+.

S'abonner à Numerama+

Vous avez lu 0 articles sur Numerama ce mois-ci

Il y a une bonne raison de ne pas s'abonner à

Tout le monde n'a pas les moyens de payer pour l'information.
C'est pourquoi nous maintenons notre journalisme ouvert à tous.

Mais si vous le pouvez,
voici trois bonnes raisons de soutenir notre travail :

  • 1 Numerama+ contribue à offrir une expérience gratuite à tous les lecteurs de Numerama.
  • 2 Vous profiterez d'une lecture sans publicité, de nombreuses fonctions avancées de lecture et des contenus exclusifs.
  • 3 Aider Numerama dans sa mission : comprendre le présent pour anticiper l'avenir.

Si vous croyez en un web gratuit et à une information de qualité accessible au plus grand nombre, rejoignez Numerama+.

S'abonner à Numerama+

Si vous avez aimé cet article, vous aimerez les suivants : ne les manquez pas en vous abonnant à Numerama sur Google News.