Square Enix promet d'être intransigeant vis-à-vis des mods que les joueurs pourront développer dans Final Fantasy XV. L'éditeur redoute la nudité potentielle des personnages.

Sans surprise, Square Enix a profité de la Gamescom 2017 pour annoncer la version PC de Final Fantasy XV. Outre le gain graphique à espérer sur des machines puissantes, le RPG aura l’occasion de découvrir le monde du modding, notamment via le Steam Workshop.

Une aubaine, bien évidemment, mais aussi une porte ouverte à des dérives en tout genre. La firme nippone a donc fait part de son intransigeance et veillera à ce que les créateurs n’aillent pas trop loin.

Gare aux mods sexuels

De toute évidence, Square Enix craint énormément les mods à caractère sexuel, qui déshabilleraient les héroïnes et les héros afin de nourrir des fantasmes un brin pervers. Dans le même temps, l’éditeur ne veut pas restreindre la communauté, sans doute conscient que les mods pourront offrir une autre vie à Final Fantasy XV, un titre qui a besoin d’autant de sources de rentabilisation que possible.

Interrogé par PC Gamer lors de la PAX West, Hajime Tabata, directeur de Final Fantasy XV, a sommé les joueurs de se contrôler vis-à-vis des mods. Une sorte de signal visant à calmer certaines pulsions. Et ils feraient mieux d’écouter car le RPG donnera le la concernant le modding des futurs jeux Square Enix. Autrement dit, s’il s’avère que trop de limites sont dépassées, les développeurs seront obligés d’imposer des barrières.

La communauté devra donc se responsabiliser d’elle-même si elle veut continuer à jouir d’une pleine liberté à l’avenir. On verra si l’approche de Square Enix portera ses fruits. Sinon, à nous les screenshots de personnages montrés dans leur plus simple appareil…

Partager sur les réseaux sociaux