Le texte déroulant (ou opening crawl) est un symbole des films Star Wars. Mais avec la sortie prochaine du premier spin-off de la saga, il pourrait bien être abandonné.

C’est l’une des marques de fabrique de Star Wars. Avant le début de chaque épisode, un texte déroulant présente l’intrigue afin que le spectateur ait en tête les principaux faits à connaître. Chaque volet de la célèbre saga cinématographique a eu droit à ce générique, même The Force Awakens, et il est sûr et certain que les deux autres films de la nouvelle trilogie s’ouvriront avec cette entrée en matière.

Mais qu’en sera-t-il pour Rogue One : A Star Wars Story, le tout premier long-métrage dérivé de l’univers inventé par George Lucas ? Doit-il reprendre les codes stylistiques de l’œuvre ou bien se démarquer jusque dans la manière de raconter l’histoire ? À cette interrogation, Disney n’a visiblement pas encore tranché, comme le montrent les doutes de Kathleen Kennedy, la patronne de Lucasfilm.

Rogue One

« Nous en parlons constamment. C’est quelque chose vis-à-vis duquel nous sommes actuellement à la croisée des chemins, donc je ne peux pas dire définitivement ce que nous ferons. Le texte déroulant et certains des aspects [de Star Wars] vivent de manière si spécifique au sein des films de la saga que nous avons beaucoup de discussions sur ce qui va définir les histoires spin-off […] »,  dans des propos relayés par Entertainment Weekly.

Il n’y a rien d’étonnant à voir Disney, propriétaire de Lucasfilm, hésiter sur la marche à suivre, car la décision qui sera prise, quelle qu’elle soit, n’affectera pas qu’un seul film mais au moins trois : le géant du divertissement prévoit en effet, après Rogue One, de produire deux autres films dérivés, dont l’un sera sur Han Solo. Le choix stylistique qui sera fait pour Rogue One donnera le ton pour les autres.

Si Disney décide de laisser tomber le texte déroulant, cela pourrait avoir un impact sur la manière dont les crédits sont mis en avant. Jusqu’à présent, aucun film de Star Wars ne s’est ouvert avec la présentation du casting ou l’équipe technique, contrairement à la très grande majorité des autres longs-métrages. Il fallait attendre le générique de fin pour connaître ces informations.

Rogue One Shadowtrooper
À film différent, style différent ?

En abandonnant l’opening crawl avec Rogue One, Disney pourrait toutefois inscrire dans le film lui-même une démarcation pratique entre la saga des Skywalker, qui est servie par les codes inventés par George Lucas (texte déroulant, pas de crédits au début, transitions entre les scènes très particulières…), et les spin-offs, qui pourraient disposer pour le coup de nouveaux codes stylistiques.

Avec cette rupture de style, les spectateurs qui iront voir Rogue One au cinéma ou en entendront parler comprendront alors qu’il ne s’agit pas de la suite de The Force Awakens, ou même un film qui s’inscrit dans l’histoire habituelle, mais bien une histoire à côté, indépendante. C’est surtout ça l’intérêt de se démarquer des codes de la saga habituelle. Réponse en décembre 2016.

À lire sur Numerama : Découvrez le trailer de Rogue One  : A Star Wars Story

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés