Une soumission au consortium qui s'occupe d'ajouter les emojis au standard Unicode souhaiterait que les différents métiers représentés ne soient plus genrés.

Difficile de ne pas reconnaître aujourd’hui l’utilisation des emojis comme une évolution naturelle du langage. Leur importance dans les communications numériques ne cesse de croître et leur utilisation peut aller jusqu’à engendrer des quiproquos. La faute aux constructeurs et développeurs qui choisissent de représenter un même emojis de différentes manières. Oui, un même emoji, parce que ces petites têtes ne sont pas créées au hasard : elles s’appuient sur un set de référence défini par le Consortium Unicode, qui se charge d’ajouter des caractères et des emojis dans sa norme (et d’en faire une série de codes compréhensibles par les différents logiciels).

L’idée, c’est d’arrêter de banaliser le fait que certains métiers sont genrés

Et aujourd’hui, Google a fait une soumission un peu spéciale à Unicode, mais incroyablement intelligente : Rachel Been, Nicole Bleuel, Agustin Fonts et Mark Davis ont suggéré que les représentations des métiers dans les emojis Unicode aient une variante masculine et une variante féminine. L’idée, c’est d’arrêter de banaliser le fait que certains métiers sont genrés. Aujourd’hui, il existe peu de métiers et autres rôles sociaux dans les emojis inclus de base dans Unicode, mais aucun n’accepte les deux sexes.

Par exemple, le policier est un homme, comme le médecin ou le détective. Les danseuses sont des femmes et c’est aussi une femme qui se retrouve chez le coiffeur, dans un salon de massage… ou mariée. Ces employés de Google cherchent donc à ajouter plusieurs métiers dans le standard Unicode pour que les jeunes qui utilisent des emojis ne perçoivent pas ces métiers ou activités comme des choses réservées à un genre ou l’autre. Et la liste est pertinente :

  • Business man / woman
  • Médecin
  • Infirmier / infirmière
  • Scientifique
  • Diplômé / diplômée
  • Développeur / développeuse
  • Ouvrier / ouvrière métallurgiste
  • Ouvrier dans la haute technologie
  • Mécano
  • Fermier / fermière
  • Chef en cuisine
  • Professeur
  • Rockstar

Ces métiers et activités couvrent un large spectre qu’on attribue à tort aux hommes et d’après le document fourni par les employés de Google, intégrer ces spécialisations pour les hommes et les femmes permettrait d’aider à effacer les stéréotypes. Nous ne pouvons qu’espérer que le consortium acceptera cette proposition ou fera une contre-proposition à la hauteur, encore plus fournie.

Capture d’écran 2016-05-11 à 14.51.28

Capture d’écran 2016-05-11 à 14.51.20

Capture d’écran 2016-05-11 à 14.48.56

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés