À quoi ressemble une course de drone de haut niveau ? De l'adrénaline, de la vitesse et des crashs.

Les courses de drone ont le vent en poupe et ce sport qui demande autant d’agilité que d’expertise de la part des pilotes pourrait bien devenir un show de grande envergure dans les prochaines années. Et quand on voit le premier tour des qualifications de la DRL, pour Drone Racing League, on se dit que cette discipline a tout pour devenir un sport médiatisé. La course de drone ne rencontre pas, par exemple, le même souci que l’eSport qui a tendance à laisser les non joueurs à la marge des événements, ne connaissant pas les principes du jeu et les tenants et aboutissants des parties.

Ici, c’est l’ambiance d’un sport motorisé survolté : les drones vont vite, les figures sont sensationnelles, il y a des retournements de situation toutes les 30 secondes et bien souvent, cela finit en crash pour les participants. En fait, la course de drone ressemble un peu à une course de podracers dans Star Wars, à cela près qu’on ne se fait pas tirer dessus par des hommes des sables. L’intensité est là et le public devrait suivre.

Les tours suivants de cette course de drone auront lieu un peu plus tard dans l’année.

Partager sur les réseaux sociaux

Plus de vidéos