Il faut s'y faire, la publicité devient omniprésente dans les jeux vidéo. Sony compte bien se tailler la part du lion avec la Playstation 3, et annonce un partenariat avec Nielsen pour apporter aux annonceurs des outils de ciblage et des mesures d'efficacité de la publicité dans les jeux.

Publicité dans PES6

L’année 2007 semble marquer un tournant pour la publicité dans les jeux vidéo. Maintenant que les consoles sont toutes connectées à Internet, tous les éditeurs s’y intéressent pour accroître leurs revenus, comme l’a fait Hollywood avec le cinéma (il ne vous aura pas échapper que Ocean ‘s 13 est une publicité géante pour Samsung). Il s’agit de placer la marque et les produits dans l’univers des jeux en essayant de perturber le moins possible l’expérience du joueur. Certains jeux s’y prêtent très bien, comme les jeux de sport ou de courses de voitures, où l’absence de sponsors semble presque plus destabilisante que leur présence. Dans un jeu comme Counter Strike, il peut s’agir tout simplement d’ajouter le logo de la marque de l’annonceur sur les côtés ou l’arrière d’un camion. Sur d’autres jeux comme World of Warcraft, l’opération est déjà beaucoup plus compliquée. Le problème est le même au cinéma et explique en partie la carence de films à univers comme Star Wars et la surexposition de films d’actions et de comédies qui permettent la mise en scène des produits et des marques.

A terme, il se pourrait donc que les jeux vidéo qui accueillent le mieux les publicités deviennent gratuits ou presque. C’est déjà le cas avec des titres comme Trackmania Nations, un jeu de course. Les autres resteront payants, ou auront la défaveur des éditeurs et disparaîtront.

Sony, en tout cas, se prépare à la transition

La firme japonaise a annoncé lundi un partenariat avec le spécialiste américain de la mesure d’audience Nielsen. L’institut pourra recueillir et traiter les données compilées depuis les jeux Playstation 3 par le Playstation Network, pour « aider à faire du jeu vidéo une plate-forme publicitaire plus compétitive« . Nielsen va ainsi déterminer quelles sont les publicités les plus vues par les joueurs et celles qui ont le meilleur retour d’efficacité, notamment dans l’univers « cliquable » du Playstation Home, le Second Life de Sony. Les données seront combinées à celles déjà obtenues par Nielsen auprès d’un échantillon de 12.000 foyers américains.

Playstation Home

« Les annonceurs et les agences publicitaires pourront calculer les [tarifs publicitaires] à travers les Playstation 3 et Playstation Network avec davantage de détail et de précision« , note Sony, qui devrait à terme offrir une plate-forme en ligne d’achat de publicités, à l’image de ce que propose Google Adsense (rappelons que Google a racheté AdScape, spécialiste de la publicité dans les jeux vidéo). « Nielsen travaille aussi avec Sony Computer Entertainment America pour identifier les données et déterminer les formats de données médias qui vont grandement améliorer la capacité de SCEA à délivrer la bonne publicité à la bonne personne au bon moment à travers le réseau Playstation Network« , précise la firme.

Enfin pour convaincre les annonceurs de s’intéresser à la publicité dans les jeux, Nielsen publiera à partir de juillet ses GamePlay Metrics, une compilation de données sur le nombre d’utilisateurs des jeux vidéo et leurs données démographiques par titre, par genre et par plate-forme. Des données indispensables aux publicitaires lorsqu’ils investissent dans une campagne.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés