Triche dans les jeux vidéoVous venez d’investir 2.000 euros dans un nouvel ordinateur de power gamer, Quake 12 est enfin installé sur Windows Vista SP8, et voilà qu’un abruti de joueur gâche votre plaisir en usant et en abusant des techniques de triche. Wall hacks, aimbots… Un bel investissement de gâché que même punkbuster n’arrive pas à consoler. Rien n’y fait, retour au Démineur. Merci l’artiste.

Pour enrayer ce scénario catastrophe, Intel semble décidé à plancher sur une nouvelle technologie de détections des tricheries dans les jeux vidéo en ligne. Le projet révélé lors de sa journée Research@Intel se baserait sur une analyse des motifs comportementaux des joueurs. Un aimbot, qui tire tout seul dès que le curseur est sur un ennemi, serait ainsi facile à détecter pour une machine équipée de cette technologie Intel. Le système installé dans les PC des joueurs honnêtes enverrait alors une alterte au serveur du jeu pour kicker le malfaisant ou le clouer au pilori façon bonnet d’âne, en signalant à tous les joueurs que l’affreux Jojo est un tricheur.

La technologie, qui n’existe encore que sur le papier et n’est pas près d’arriver dans les chipsets, pourrait aussi servir à détecter d’autres types de fraudes, et en particulier les clics frauduleux sur les publicités. Elle devrait en tout cas devenir précieuse dans les prochaines années tant les jeux en ligne (et en particulier les MMO) sont appelés à prendre une place prépondérante dans le jeu vidéo sur ordinateur.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés