Absent de notre gros dossier sur les services de recommandation musicale, car inaccessible aux utilisateurs français, le pourtant très bon Slacker vient de faire un pas commercial de géant dans la course qui opposent les très nombreux concurrents. Le site a soulevé 40 millions de dollars lors d’un second tour de table, auprès des fons Centennial Ventures, Rho Ventures, Austin Ventures, Mission Ventures et Sevin Rosen Funds. Un premier tour de table avait déjà permis à Slacker de lever 14,5 millions de dollars pour se hisser au niveau et devenir une nouvelle référence aux Etats-Unis.

Le système de Slacker ressemble à celui de Pandora, avec une radio en ligne qui s’adapte automatiquement à l’auditeur en fonction de ses goûts, signalés par un clic pendant la lecture des morceaux. Mais Slacker veut aller beaucoup plus loin en sortant des baladeurs MP3 connectés en réseau, par WiFi et/ou satellite. Le premier baladeur Slacker est attendu pour la fin de l’année.

Rappelons que Last.fm, qui reste la référence des systèmes de recommandation musicale, a été racheté la semaine dernière par CBS pour 280 millions de dollars.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés