Peut-être qu’effectivement les jeux-vidéo ne conduisent pas les jeunes à une violence folle et sans merci. Mais ça n’est pas pour ça qu’il ne faut pas pour autant interdire aux adolescents de prendre trop souvent leur manette. Car il y a danger. L’Association Australienne de Vétérinaires accuse les jeux-vidéo d’être responsables d’un affaiblissement du nombre d’animaux domestiques dans les foyers. Le nombre de chiens est passé de 4 millions en 2000 à 2,75 millions en 2007, et le nombre de chats de 3,2 millions en 1988 à 2,3 millions. « Ces jours-ci les enfants interagissent plus en jouant avec leurs jeux d’ordinateur et moins en allant dehors jeter la balle à un chien », regrette l’Association. Au moins, on a jamais vu une cartouche de Nintendogs abandonnée sur l’autoroute…

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés