La console PlayStation 3 de Sony arrive le 23 mars en France et ailleurs en Europe, mais elle coûtera plus cher que partout ailleurs dans le monde (sauf en Australie). Alors qu’elle est vendue environ 600 dollars aux Etats-Unis et au Japon, la PS3 se trouvera sur les étals du vieux continent à 600 euros, soit un peu moins de 800 dollars. Et comme si ça ne suffisait pas, la console vendue en Europe sera moins bien équipée qu’ailleurs. Dans un communiqué de presse, Sony a annoncé que beaucoup des jeux pour PS2, qui fonctionnent sur la PS3 normale (98 % de compatibilité), ne fonctionneront pas sur la PS3 européenne. La raison ? Une histoire obscure de responsabilité légale sur la fiabilité de la console, d’une prescription de deux ans en Europe contre 1 an dans le reste du monde. Sony a donc préféré retirer la partie hardware qui gérait la rétrocompatibilité, et lui substituer un logiciel d’émulation moins fiable mais qui ne risque pas de compromettre la vie de la console.

L’information principale, très largement ignorée, c’est donc que Sony semble parfaitement conscient que le matériel qui gère la rétrocompatibilité de la PlayStation n’est pas suffisamment fiable pour assurer une garantie de deux ans sur la console ! Ce sont les consommateurs du reste du monde qui vont être contents d’apprendre ça.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés