Selon Music Ally, AllofMP3 serait actuellement convoité par un magnat de la finance russe, « très influent et très riche ». L’homme travaillerait de paire avec les maisons de disques qui se sont véritablement acharnées contre le site de musique en ligne en 2006, y compris en France où la SCPP a déposé plainte. Edité par le russe Media Services, AllofMP3 a toujours défendu sa légalité tandis que les majors dénoncent l’absence de licence valide pour vendre de la musique aux internautes du monde entier. AllofMP3 a basé son succès sur une politique tarifaire très aggressive et sur la possibilité offerte aux internautes de choisir la qualité d’encodage des morceaux et de payer plus ou moins cher en fonction du poids du fichier.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés