Selon une étude de AVN Media Network, spécialiste du marché pornographique, les ventes de cassettes et de DVD pour adultes auraient baissé de 22 % en 2006, ce qui est plus fort que les baisses ressenties par le cinéma et la musique. Mais parallèlement, les ventes sur Internet ont connu une croissance de 14 % et deviennent la deuxième source de revenus de l’industrie de la Silicon Valley (pas celle là, l’autre). Le marché du « divertissement pour adultes » représenterait pas moins de 13 milliards de dollars, dont 2,8 milliards proviennent des services 100 % internet d’images, de chats vidéo et autre streamings. La distribution par câble a été la principale source de croissance de l’industrie l’an dernier, mais en revanche les contenus pornographiques ou érotiques sur mobiles restent un marché très faible d’à peine 40 millions de dollars. Comme quoi dans le sexe, la taille a de l’importance. Et lorsque l’on sait que l’industrie porno a généralement un temps d’avance dans les techniques de distribution vidéo, c’est peut-être un mauvais signe pour la VOD mobile dans son ensemble…

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés