Une équipe de hackers a réussi à prendre le contrôle des manettes GamePad de la Wii U, pour streamer n'importe quel contenu sur l'écran tactile de la console de Nintendo. Y compris des jeux émulés depuis un ordinateur.

C'est peu dire qu'entre la Xbox One et la PS4, dont les sorties étaient déjà anticipées, Nintendo n'a pas réussi à sortir son épingle du jeu avec une Wii U très mal vendue. Les joueurs ont du mal à percevoir les possibilités offertes par la manette à écran tactile, et le produit souffre plus globalement de l'image vieillissante de la première Wii. Mais voilà que la Wii U pourrait trouver un nouvel intérêt chez les bidouilleurs.

Comme le rapporte Engadget, une équipe de hackers (booto, delroth et shuffle2) a révélé au Chaos Computer Congress qu'elle avait réussi à réaliser un reverse-engineering complet du GamePad de la Wii U.

A la croisée entre tablette et manette de jeux vidéo, le GamePad accueille un écran tactile de 854 x 480px, un micro, une caméra, des haut-parleurs, deux sticks analogiques, 19 boutons, une antenne NFC, un capteur/émetteur IR, et un ensemble d'accéléromètre, gyroscope et compas. Mais jusqu'à présent, elle ne fonctionnait qu'en lien avec la Wii U.

Il a donc fallu étudier de très près la manette pour casser tour à tour le protocole de communication sans-fil (dérivé du WiFi), et les protocoles d'encodage (vidéo, son et données). Une tache très complexe résumée dans ce Powerpoint.

Mais le véritable clou du spectacle fut la démonstration de Zelda (à 48:00) à partir d'un émulateur GameCube installé sur un PC. Un script baptisé Libdrc est d'ores et déjà disponible en version alpha, pour les experts. A terme, l'équipe souhaite apporter une version installable par le grand public, sous Windows, OS X et Android, et même autoriser le streaming par Internet. 

Partager sur les réseaux sociaux

Plus de vidéos