Steam annonce l'arrivée prochaine d'une nouvelle fonctionnalité permettant le partage des jeux. Un joueur pourra autoriser jusqu'à dix accès à sa bibliothèque. Un certain nombre de règles ont été d'ores et déjà été édictées par Steam. Une bêta limitée va débuter dans les jours à venir.

Il y a dix ans jour pour jour, Valve mettait en ligne le tout premier client Windows de Steam. Depuis, la plateforme est devenue l'un des cadors du jeu vidéo en ce qui concerne la distribution de contenus dématérialisés et a étendu sa présence à d'autres environnements (Mac et Linux). Aujourd'hui, le service va ajouter une nouvelle corde à son arc en autorisant le "partage familial Steam".

Annoncée mardi dans un communiqué de presse, cette fonctionnalité confirme les rumeurs apparues mi-juin sur l'arrivée prochaine d'une "bibliothèque de jeux partagés". En clair, Steam va autoriser le partage de jeux vidéo au sein d'une même famille et entre amis proches. Mais attention, cette nouveauté n'est pas encore prête : Steam va d'abord organiser une bêta limitée à un millier de joueurs.

Dans sa foire aux questions, Steam fait savoir que des règles précises ont été décrétées. Par exemple, le joueur qui souhaite donner accès à sa bibliothèque peut autoriser jusqu'à dix ordinateurs au maximum. Une fois l'accès obtenu, le demandeur pourra profiter de tous les jeux du compte du prêteur, sauf cas particuliers (jeux nécessitant une clé additionnelle ou demandant un abonnement par exemple).

En outre, Steam interdit l'accès simultané à une même bibliothèque. Seul un seul utilisateur à la fois est autorisé et le propriétaire de la bibliothèque est toujours prioritaire. "Si vous êtes le prêteur, vous pouvez accéder à vos jeux à tout moment. Si vous décidez de jouer lorsqu'un(e) ami(e) est en session, il ou elle disposera de quelques minutes pour faire l'achat du jeu ou sera invité(e) à quitter le jeu".

Dernière règle à retenir : Steam suggère fortement de ne pas autoriser n'importe qui. Si une personne triche ou commet des actes frauduleux via la bibliothèque du prêteur, ses privilèges familiaux sont susceptibles d'être révoqués. La plateforme suggère de s'en tenir aux membres de la famille et aux amis proches

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés