Publié par Julien L., le Jeudi 27 Décembre 2012

Impression 3D : une Américaine conçoit son propre disque vinyle

En janvier, un internaute est parvenu à créer un disque grâce à son imprimante 3D, qu'il peut ensuite écouter. Quelques mois plus tard, c'est au tour d'une autre internaute de se distinguer en concevant son propre disque vinyle. Là encore, le support peut être écouté sur n'importe quel appareil adapté. Mais la qualité sonore n'est pas encore au rendez-vous.

L'impression tridimensionnelle n'a pas pour seul intérêt de répliquer des armes à feu. Fort heureusement, il existe d'autres débouchés pour ces machines. Mais certaines des pistes actuellement explorées pourraient bien susciter l'ire des maisons de disques. En effet, comme le fait savoir La Tribune, une ingénieure américaine, Amanda Ghassaei, a utilisé une imprimante 3D pour créer ses propres disques vinyles.

Disons-le tout net, la qualité sonore de ces 33 tours composés de plusieurs couches de plastique est particulièrement exécrable. Son taux d'échantillonnage très bas (11 kHz) est quatre fois inférieur à celui d'un morceau de musique en format MP3. Les mélomanes passeront assurément leur chemin. Mais les bidouilleurs s'attarderont sans nul doute sur cette prouesse.

Cependant, malgré le désagréable bruit de fond accompagnant la lecture, les titres de Nirvana, Pixies ou Daft Punk sont reconnaissables. Et surtout, ces disques peuvent manifestement être lus sur n'importe quel électrophone ou platine tourne-disque. Il constitue un pas supplémentaire, qui en préfigure d'autres qui seront accomplis à mesure que les imprimantes 3D gagneront en précision et en vélocité.

S'il s'agit vraisemblablement du premier cas d'un disque microsillon imprimé depuis chez soi avec une imprimante 3D, d'autres expérimentations dans le domaine de la musique ont déjà eu lieu. Ainsi, un autre bidouilleur a gravé une chanson sur un disque en plastique lui même imprimé depuis une imprimante 3D. Le disque peut ensuite être lu sur un appareil Fisher-Price.

Bien que très jeune, l'impression tridimensionnelle pour le grand public sera vraisemblablement suivie de près par les maisons de disques. Les deux cas de figure évoqués précédemment vont inévitablement inquiéter les majors, qui pourraient bien développer à terme de nouvelles procédures en violation de droits de propriété intellectuelle.

Les explications de la démarche suivie par Amanda Ghassaei sont disponibles derrière ce lien.

Publié par Julien L., le 27 Décembre 2012 à 17h10
 
27
Commentaires à propos de «Impression 3D : une Américaine conçoit son propre disque vinyle»
150 micromètre la profondeur maximale d'un microsillon.
Ca sent le fake...
Inscrit le 27/12/2012
1 messages publiés
La performance technologique est intéressante, c'est vrai. Par contre, à l'heure du mp3, expliquer que les majors vont s'inquiéter de ce type de copie me parait juste idiot.
Inscrit le 16/06/2009
9712 messages publiés
Mindo (Rédacteurs Numerama) le 27/12/2012 à 17:42
WickedFaith : 150 micromètres ? Il est plutôt question d'une profondeur de sillon de 25 micromètres (cf la documentation).
Mindo, le 27/12/2012 - 17:42
WickedFaith : 150 micromètres ? Il est plutôt question d'une profondeur de sillon de 25 micromètres (cf la documentation).

C'est le chiffre que j'ai trouvé sur les disques microsillons (peut-être les plus anciens)
A 25µm, c'est d'autant plus improbable avec une imprimante 3D
JLes imprimantes à 2000 euros ont une épaisseur de couche de 100µm ! Et la définition est encore beaucoup moins bonne que ça.
Je répète donc mon avis précédent: Fake.
Inscrit le 16/06/2009
9712 messages publiés
Mindo (Rédacteurs Numerama) le 27/12/2012 à 18:04
WickedFaith, le 27/12/2012 - 17:55

Mindo, le 27/12/2012 - 17:42
WickedFaith : 150 micromètres ? Il est plutôt question d'une profondeur de sillon de 25 micromètres (cf la documentation).


C'est le chiffre que j'ai trouvé sur les disques microsillons (peut-être les plus anciens)
A 25µm, c'est d'autant plus improbable avec une imprimante 3D
JLes imprimantes à 2000 euros ont une épaisseur de couche de 100µm ! Et la définition est encore beaucoup moins bonne que ça.
Je répète donc mon avis précédent: Fake.

Dans la documentation, elle dit se servir de l'imprimante Objet Connex500 ( http://objet.com/3d-...objet-connex500 ), qui selon la documentation, peut atteindre une précision de 16 micromètres ( http://objet.com/sit...chure_A4_il.pdf ) en haute qualité.
"I printed these records on a UV-cured resin printer called the Objet Connex500. This printer has incredibly high resolution: 600dpi in the x and y axes and 16 microns in the z axis, some of the highest resolution possible with 3D printing at the moment".


Cela dit, personne n'a dit qu'elle s'est servie d'une imprimante grand public. Visiblement, le modèle cité coûte selon les prix que j'ai vu autour de 250 000 dollars. Mais dans quelques années, qui sait ?
Inscrit le 26/01/2012
628 messages publiés
si aujourd'hui, on est enfin capable de créer ces cd et vinyles, alors demain la qualité viendra, je suppose que la qualité des tout premiers vinyles devait ressembler a ce que l'on entent dans la vidéo.

mais vous me direz, quel intérêt de faire un cd ou un vinyle alors qu'on peut télécharger la musique en format dématérialisé?

je vous répondrait: pourquoi achetons nous toujorus des cd (même si ca chute), et des vinyles, alors que justement nous pouvons télécharger.

l'impression 3d sera dans tous les foyers un jours comme le sont les postes de télévision.
gsconnect, le 27/12/2012 - 19:20
si aujourd'hui, on est enfin capable de créer ces cd et vinyles, alors demain la qualité viendra, je suppose que la qualité des tout premiers vinyles devait ressembler a ce que l'on entent dans la vidéo


Ce qu'on entend est hors de portée d'une imprimante à 250.000$
Alors je doute que ça existe.
Il s'agit juste d'une bande son passée au dessus de crachotis.
je vous répondrait: pourquoi achetons nous toujorus des cd (même si ca chute), et des vinyles, alors que justement nous pouvons télécharger.


Pour faire des cadeaux et pour rentabiliser des équipements dépassés.
Aucune de ces deux raisons n'a d'avenir.
[message édité par WickedFaith le 27/12/2012 à 19:44 ]
Inscrit le 26/01/2012
628 messages publiés
on disait à l'époque,
le cd n'a pas d'avenir, il ne remplacera jamais le vinyle

y'a pas mieux qu'une disquette on trouvera jamais mieux

la vhs est éternelle, qui voudra racheter le même film en dvd? (ou blue ray)


personne n'est capable de prédire l'avenir (même pas moi), quand je dit que cette technologie fera son trou et qu'il faudra compter sur elle c'est que c'est possible.
il y a 5 ans en arrière j'aurais été d'accord, mais l'innovation fait que ce qui n’était pas possible hier, le sera peut être demain.
on t'a déjà démontré que ton raisonnement arrièriste était un aveuglement, certes il y aura des limites et peut être que l'on ne pourra pas faire des vinyles (mais qui sait?).
Inscrit le 13/08/2010
7437 messages publiés
Les perspectives de ces imprimantes 3D seront sûrement très intéressantes dans quelques années. Et en termes d'usages, nous n'en mesurons probablement pas encore la portée.
Et ça n'a pas fini d'énerver-angoisser les aficionados de brevets en tous genres !
On peut d'ores et parier sur l'apparition de nouvelles lois pour en restreindre ou en interdire l'usage...
Inscrit le 10/03/2010
31 messages publiés
C'est déjà sur les rails outre-Atlantique : la riposte légale ne va pas tarder et sans doute frapper les fabricants, un peu à la manière des réseaux d'échange en P2P.
Inscrit le 10/06/2005
6355 messages publiés
ze_katt (Modérateur(rice)) le 27/12/2012 à 21:59
ElPresidente, le 27/12/2012 - 17:39
La performance technologique est intéressante, c'est vrai. Par contre, à l'heure du mp3, expliquer que les majors vont s'inquiéter de ce type de copie me parait juste idiot.

C'est clair, pourquoi la première machine à vapeur aurait inquiété les maréchal-ferrants?
Inscrit le 17/01/2006
3546 messages publiés
Aucun rapport... à l'heure du dématérialisé, de la reproduction parfaite au bit près, illimitée, à coût marginal nul et de façon instantanée, tu crois vraiment que c'est la possibilité de graver des vinyls, qui fait peur à l'industrie du disque ? Soyons sérieux...

D'après-toi, qu'est-ce qui est le plus inquiétant pour une industrie de la rareté ?
- La possibilité, ici et maintenant, de reproduire un contenu instantanément, à l'infini, avec une fidélité parfaite, gratuitement ?
- Ou la possibilité, dans un futur hypothétique dans vingt ans, avec du matos très cher, de reproduire un contenu lentement, de façon approximative, en quantité limitée et avec un coût marginal non-nul ?

Devine...

L'impression de vinyle à la maison, à supposer qu'elle arrive un jour, ne pourrait même pas représenter une concurrence sérieuse à un graveur CD-ROM double-vitesse. Alors certes, les vinyles ont un charme supplémentaire, mais ce n'est certainement pas là-dessus que l'industrie du disque compte pour relancer sa machine économique.

Et en plus de ça, on ne parle pas ici de matos grand public mais de matos à 250 000$... si on va par là, en s'achetant le matériel qui servait à presser les vinyles, on peut faire des vinyles ! Wouaouh ! C'est une révolution ! à‡a vaut bien un article dans Numérama !
Inscrit le 02/09/2010
30 messages publiés
franchement j'avoue quand on regarde tous les vinyls "pressés" font la meme longueur et durent bien moins longtemps que les tracks originales. Si la nana c'était faite chier à faire ca je pense qu'elle aurait pris le temps de créer tout le vinyl ... j'suis pas du genre à hurler au fake, la prouesse m'interresse(ait) mais là faut avouer que ca sent un peu le hoax quand meme
Inscrit le 24/08/2009
150 messages publiés
Y a quand même quelque chose que je trouve un peu "louche" dans les descriptions. Rien sur les fréquences audibles ? Parce qu'ok, une fréquence d'échantillonnage de 11khz crée sans aucun doute une perte d'aigue, mais il me semble étrange de parler de fréquence d'échantillonnage pour le format optique qu'est le vinyle.
J'ai pas lu le site (anglais tout ça) mais,si ce vinyle a été fait avec des méthodes purement numérique, ne perdons-nous pas ce "grain" vinyle cher aux mélomanes ?
Inscrit le 17/01/2006
3546 messages publiés
11khz doit sûrement signifier que c'est la quantité d'information "numérique" qui a pu être retenue pour pressage. Ce qui laisse environ 5,5khz de fréquences audibles. Quant au "grain vinyle", somme toute, ça veut un peu tout et rien dire. C'est un terme utilisé par les gogos pour se persuader que les craquements c'est super. De toute façon dans le cas présent le son est à peine écoutable, c'est juste pour la prouesse technique.

Il faut bien se rendre compte qu'un format d'écoute analogique n'est susceptible d'avoir un quelconque intérêt que si la production a été faite en analogique (ce qui devient rare). Dans ce cas, et dans ce cas seulement, un média d'écoute analogique pourrait retenir des informations que la version numérique perdrait. Et, bien entendu, si tu passes par une numérisation (fichier mp3 par exemple), ces informations sont déjà perdues à tout jamais, tu ne les retrouveras pas en convertissant le mp3 en vinyle. En revanche, tu entendras sûrement ces bons vieux craquements et autres défauts sonores qui font le charme d'un vinyle.

99,9999999% des gens n'ont jamais entendu de vinyle sonner objectivement plus vrai qu'un CD : ce qu'ils appellent le "grain" analogique sont en réalité des défauts dus à la technologie qui, à la moindre imperfection dans le média ou dans le matériel de lecture, produit des déformations ou des sons parasites : les gens ont la nostalgie de ces craquements et autres souffles de fond au point de trouver que ça manque à leurs CDs, mais ça n'est en rien un élément de qualité en vrai. De fait, ces effets là, ils les retrouveront sur un vinyle basé sur un enregistrement numérique.
En revanche, le 0,0000001% qui cherche vraiment les informations que la numérisation fait perdre (à supposer qu'elles soient réellement audibles par l'humain et que ce ne soit pas un pur effet placebo), ceux là, une fois que le fichier a été numérisé une fois, que ce soit pendant la prod, à la fin de la prod, ou après parce qu'il s'agit d'un mp3 téléchargé sur internet, les informations en question sont perdues pour toujours et ne pourront jamais réapparaitre.
Inscrit le 10/06/2005
6355 messages publiés
ze_katt (Modérateur(rice)) le 28/12/2012 à 00:58
BlackTrust, le 28/12/2012 - 00:45
Y a quand même quelque chose que je trouve un peu "louche" dans les descriptions. Rien sur les fréquences audibles ? Parce qu'ok, une fréquence d'échantillonnage de 11khz crée sans aucun doute une perte d'aigue, mais il me semble étrange de parler de fréquence d'échantillonnage pour le format optique qu'est le vinyle.
J'ai pas lu le site (anglais tout ça) mais,si ce vinyle a été fait avec des méthodes purement numérique, ne perdons-nous pas ce "grain" vinyle cher aux mélomanes ?

le vinyl c'est pas optique.
Inscrit le 20/09/2011
5137 messages publiés
Message supprimé par l'auteur
[message édité par zig et puce le 11/01/2013 à 01:46 ]
Inscrit le 26/01/2012
628 messages publiés
pourquoi les majors auraient dut s’inquiéter de napster ou gnutella? n'est ce pas cher enter?

pour l'instant la qualité n'est pas la.
...
pour l'instant.

et il est fort probable que cela évolue
Inscrit le 17/01/2006
3546 messages publiés
Et quand bien même la qualité serait là et le prix aussi, dans 30 ans (tsais quoi ? Napster a pas mis 30 ans pour devenir une menace), so what ?

Tu crois que les majors ont peur de la copie de... vinyles ?? Sérieux vous avez quoi cette semaine ? Vous êtes tous restés coincés dans les années 70 à cause d'une faille spatio-temporelle ?

Tu crois sérieusement que la possibilité de copier des vinyles, même en super qualité et pour pas un rond, est aujourd'hui ce qui devrait ou pourrait inquiéter les majors ?? T'es au courant que les vinyles ne représentent plus qu'un petit marché de niche n'intéressant qu'une poignée de collectionneurs et de fans ?

Alors j'sais pas si t'as remarqué, mais entre temps, on a inventé le CD, le graveur de CD, le mp3 et internet..
Inscrit le 20/09/2011
5137 messages publiés
Message supprimé par l'auteur
[message édité par zig et puce le 11/01/2013 à 01:46 ]
Inscrit le 25/05/2010
54 messages publiés
A quand une taxe copie privée sur le plastique...
Inscrit le 21/06/2010
8 messages publiés
Imprimer un vinyle pour le fun pourquoi pas, mais y'a rien d'utile ni de révolutionnaire là dedans.
Les russes copiaient déjà des disques sur des radiographies dans les années 50 et avec une meilleure qualité sonore.
http://www.boston.co...thing_russ.html
Inscrit le 26/01/2012
628 messages publiés
Prozac, le 28/12/2012 - 14:41
Et quand bien même la qualité serait là et le prix aussi, dans 30 ans (tsais quoi ? Napster a pas mis 30 ans pour devenir une menace), so what ?

Tu crois que les majors ont peur de la copie de... vinyles ?? Sérieux vous avez quoi cette semaine ? Vous êtes tous restés coincés dans les années 70 à cause d'une faille spatio-temporelle ?

Tu crois sérieusement que la possibilité de copier des vinyles, même en super qualité et pour pas un rond, est aujourd'hui ce qui devrait ou pourrait inquiéter les majors ?? T'es au courant que les vinyles ne représentent plus qu'un petit marché de niche n'intéressant qu'une poignée de collectionneurs et de fans ?

Alors j'sais pas si t'as remarqué, mais entre temps, on a inventé le CD, le graveur de CD, le mp3 et internet..


Oui prozac tu l'a dit
Pour le fun
et si tu lit ce que j'ai écrit je l'ai dit.
"mais vous me direz, quel intérêt de faire un cd ou un vinyle alors qu'on peut télécharger la musique en format dématérialisé?

je vous répondrait: pourquoi achetons nous toujours des cd (même si ça chute), et des vinyles, alors que justement nous pouvons télécharger.

l'impression 3d sera dans tous les foyers un jours comme le sont les postes de télévision."
l'exemple tel qu'il est donné dans l'article certes n'est qu'une anecdote (il est la pour démontrer juste que petit à petit cela évolue), je suis d'accord qu'il sera mieux pour moi d'acheter direct le vinyle ou le cd car ils seront de bien meilleure qualité.
"Tu crois sérieusement que la possibilité de copier des vinyles, même en super qualité et pour pas un rond, est aujourd'hui ce qui devrait ou pourrait inquiéter les majors ??"
oui et non, le monde de l'industrie du divertissement regroupent plein de pleurnichards qui n'ont jamais su s'adapter (ou de force) au changement technologique ou sociétal
Donc certes il s’en foutrons de cette technologie, mais au lieux d'en profiter et d’en tirer des bénéfices, tout comme ils ont pleurniché quand la cassette audio, les graveur de cd, les vhs sont apparus, ils nous ont dit ce sera la mort de nôtre industrie.
donc qu'ils ne s’inquiètent pas, certes tu as raison ils en le feront pas (mais ils auront bien tord), car quand ils se réveilleront ils vendront pleurnicher encore une fois (hélas), et voudront encore et encore nous imposer des drm et autres merdes privatives pour l’intérêt du consommateur.
pour finir, demain l'imprimante 3d me rendra de grands services j'aurais pété un bol qui me plaisait (voir 1er article de numérama parlant du sujet), je voudrais me créer un vase ou je ne sais quoi encore, je ne pourrait point dire que que l'on pourra faire avec (exemple le kinnect, qui est un accessoire de jeux vidéos, son usage a tellement été détourné qu'on l'utilise même dans les hôpitaux en remplacement d'appareils bien plus onéreux qui font la même chose).
petit conseil: avant de vouloir critiquer, lis ce que l'on as marqué juste avant.
comme je le disait à un troll juste avant, on ne sait de ce que demain sera fait (on peut supposer mais c'est tout).
[message édité par gsconnect le 28/12/2012 à 19:23 ]
Inscrit le 20/09/2011
5137 messages publiés
Message supprimé par l'auteur
[message édité par zig et puce le 11/01/2013 à 01:46 ]
Inscrit le 26/01/2012
628 messages publiés
qui sait? (mais je me trompe peut être), il ne faut pas refuser une idée sous prétexte qu'elle parait absurde.

tu n'as pas tord dans ce que tu dit, mais els concepts évoluent. quand les premières clefs usb (250 mb) on été commercialisés en France, beaucoup de mon entourage (moi y compris), trouvaient certes cela révolutionnaire, mais on en pensait pas à l'époque que l'on aurait accès facilement ensuite a des disque dur de très grande capacité.


c'est sur qu'un mètre cube cela prend de la place, mais pour te donner un exemple réel, mon père avait (et as toujours), une chaine stéréo (lecteur vinyle+cassette audio+réglages des balances), le tout dans un meuble qui avoisine le mètre cube.

pourquoi est ce que je te dit ca? la miniaturisation n'est pas un truc à oublier.
Inscrit le 10/06/2005
6355 messages publiés
ze_katt (Modérateur(rice)) le 29/12/2012 à 00:10
si t'as l'intention de te servir de ta casserole il vaut mieux éviter de trop la miniaturiser, ou alors faut te faire a l'idée que tu vas avoir souvent faim.
Inscrit le 11/12/2012
6 messages publiés
taxe sur les imprimantes 3d au nom de la copie privée
Répondre

Tous les champs doivent être remplis.

OU

Tous les champs doivent être remplis.

FORUMS DE NUMERAMA
Poser une question / Créer un sujet
vous pouvez aussi répondre ;-)
Numerama sur les réseaux sociaux
Décembre 2012
 
Lu Ma Me Je Ve Sa Di
26 27 28 29 30 1 2
3 4 5 6 7 8 9
10 11 12 13 14 15 16
17 18 19 20 21 22 23
24 25 26 27 28 29 30
31 1 2 3 4 5 6