Sony a annoncé ce matin que la totalité des services en ligne serait de retour avant la fin de la semaine. Cela concerne en particulier la boutique en ligne de la firme (PlayStation Store), Music Unlimited et les fonctionnalités de médias Go. Deux semaines auparavant, la firme avait commencé à relancer progressivement le PlayStation Network, Qriocity et Sony Online Entertainment..

Le calvaire de Sony est sur le point de se terminer. Dans un communiqué publié ce matin, la firme japonaise annonce que l’ensemble des services en ligne sera complètement rétabli d’ici la fin de la semaine. Cela concerne notamment le PlayStation Store, longtemps inaccessible. La remise en marche progressive du PlayStation Network, de Qriocity et du Sony Online Entertainment (SOE) avait débuté deux semaines auparavant.

La restauration totale des services en ligne concerne tous les territoires couverts par Sony (Amérique, Europe, Asie), sauf le Japon, la Corée du Sud et Hong Kong qui suivent un calendrier à part. Les services relancés sont le PlayStation Store, les achats en jeu, l’utilisation de bons et de codes, les fonctionnalités de Music Unlimited proposée par Qriocity et les fonctionnalités de médias Go.

« La compagnie a implémenté des améliorations considérables dans la sécurité de l’infrastructure du réseau, tout comme les tests effectués sur le processus de paiement et les fonctions de commerce » explique l’entreprise dans son communiqué. Sony avait cependant connu une première alerte il y a deux semaines, avec la découverte d’une faille de sécurité dans le processus de réinitialisation du mot de passe.

Avec le retour complet des services en ligne, qui devrait donc avoir lieu au plus tard avant le 5 juin, les joueurs pourront accéder au programme de compensation de la firme japonaise. Baptisé « Welcome Back », ce programme est un geste commercial destiné à remercier la clientèle de Sony pour sa patience et sa compréhension suite au piratage du réseau du PSN, au vol de millions de données personnelles et à la maintenance d’un mois.

Selon les premières estimations de Sony, le coût du piratage du PlayStation Network est estimé à au moins 121 millions d’euros.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés