Le ton monte entre Sony et les éditeurs de jeux vidéo, qui trouvent la Playstation 3 trop chère pour séduire suffisamment de consommateurs, et reprochent au fabricant japonais de ne pas faire les efforts nécessaires pour étendre le nombre de joueurs sur la plateforme.

Récemment, le président du groupe Activision Blizzard Robert Kotick confiait ainsi à Reuters que « les prix des consoles disponibles aujourd’hui ne permettent pas encore de cibler un marché de masse et je pense que dans la situation économique actuelle, il existe une vraie différence pour le grand public entre une console de jeu à 199$ et une autre à 299$« .

Il laissait alors entendre que la Wii pourrait devenir la plateforme de choix du numéro un mondial du jeu vidéo : « Par le passé, nous nous sommes approché de la Wii comme une extension à ce que nous faisions sur PlayStation et Xbox. Je pense que nous pouvons faire un meilleur travail sur la création de contenu original pour la Wii, et je pense que vous en verrez davantage cette année« .

Bloomberg cite pour sa part Peter Moore (EA Sports, ex-Xbox 360), qui déclare cette semaine que « Sony a de toute évidence du chemin à faire avec leur prix« .

Mais Sony ne veut rien entendre, sans doute parce qu’ils n’en ont pas les moyens. Peter Dille, de Sony Computer Entertainment America, a ainsi répondu à Bloomberg que Sony est conscient de la volonté des éditeurs de voir le prix de la PS3 baisser, mais qu’il juge ces demandes irréalistes. « Ils aimeraient même que la PS3 soit gratuite« , tacle-t-il.

Microsoft, qui a réussi à baisser le prix de sa Xbox 360 à moins de 180 euros pour la version Xbox Arcade, se frotte les mains.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés