Teresa est lesbienne. Pour l'avoir dit sur son profil Xbox Live, Microsoft a décidé de la bannir, tout en reconnaissant que ça n'était pas très "élégant" de sa part.

Les consoles nouvelle génération comme la Playstation 3 et la Xbox 360 misent sur leurs plateformes de jeu en ligne pour attirer et fidéliser les joueurs. Comme sur n’importe quel réseau social, les joueurs peuvent créer leurs profils et afficher certaines informations, parfois très personnelles. Or ces informations ne sont pas toujours bien reçues par les autres joueurs.

Teresa, qui a voulu afficher son homosexualité sur son profil Xbox Live, raconte ainsi qu’elle a été harcelée par d’autres joueurs lorsqu’elle a fait savoir qu’elle était lesbienne. « J’ai été harcelée par plusieurs joueurs. Ils m’ont suivi sur différents jeux et ont dit à tous les autres joueurs de m’allumer parce qu’ils ne voulaient pas voir cette merde, ou que leurs enfants voient cette merde« , raconte-t-elle à Consumerist. « Mon compte a été suspendu et Xbox Live n’a rien fait pour résoudre le problème. A la place, ils ont dit que les autres trouvaient que c’était offensant (…) Microsoft ne fait rien pour arrêter ça ou pour l’empêcher, et au lieu de ça ils se mettent du côté des homophobes« , assure Teresa.

Interrogé par MTV, Microsoft reconnaît qu’il a banni la joueuse, et s’en excuse. « C’est inélégant« , conçoit Stephen Toulouse, responsable de la régulation de la plateforme Xbox Live. Mais il explique que Microsoft interdit à tous les joueurs d’afficher leurs préférences sexuelles quelles qu’elles soient, y compris hétérosexuelles.

L’an dernier, un joueur avait déjà été banni parce que le mot « gay » apparaissait sur son vrai nom, Richard Gaywood. Mais pour Microsoft, autoriser l’usage du mot « gay » n’est pas simple, puisque selon leurs études, 95 à 98 % des joueurs qui mettent le mot « gay » dans leur profil le font de façon péjorative.

Microsoft cherche un moyen de permettre aux joueurs d’exprimer leurs préférences sexuelles autrement qu’à travers le champ de description, qui est libre. La firme assure par ailleurs qu’elle lutte contre le harcellement, et que tout joueur qui en est victime devrait s’en plaindre à travers leur Xbox 360 ou via le site Xbox.com.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés