Ca n’étonnera pas grand monde. Le site Muxtape a fermé ses portes, au moins provisoirement, sous la pression de la RIAA. Il permettait aux internautes de s’échanger des compilations de musique en leur donnant la possibilité d’uploader des MP3 et de créer une page web d’écoute dont l’adresse pouvait être partagée. Se voulant un simple intermédiaire, le site pensait peut-être passer entre les mailles du filet du droit d’auteur. Il estimait, surtout, que la pratique n’est ni plus ni moins illégale que la vieille pratique qui consistait à s’échanger des cassettes audio dans les cours d’école sans qu’à l’époque les lobbys du disque ne puissent s’y opposer.

Mais sans surprise, la RIAA ne l’a pas entendu de la même oreille. « Muxtape sera inaccessible pendant une brève période, le temps de résoudre un problème avec la RIAA« , prévient désormais un message à l’accueil du site. Il ne donne aucune précision, mais il est certain que le lobby du disque veut obliger Muxtape à verser des droits d’auteur pour chaque écoute des morceaux de musique envoyés, sur le modèle de Deezer.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés