2012 sera l’année d’Android 4.0. En effet, de nombreux constructeurs ont prévu de déployer Ice Cream Sandwich, son nom de code, au cours des prochains mois. La nouvelle version de l’O.S. a même commencé à se déployer, comme en témoigne son apparition dans les statistiques des développeurs Android.

Ce n’est encore pour l’instant qu’un léger frémissement. Mais c’est aussi le signe qu’Ice Cream Sandwich commence petit à petit à se diffuser chez les mobinautes. En effet, les responsables du développement d’Android ont publié mardi un nouveau graphique détaillant la part de marché de chaque version du système d’exploitation mobile. Et Android 4.0 pointe enfin le bout de son nez.

Bien évidemment, la part de marché d’Ice Cream Sandwich est pour l’instant dérisoire : à peine 0,6 %, en comptabilisant les versions de 4.0 à 4.0.3. Elle devrait cependant prendre de l’ampleur dans les mois à venir, au fur et à mesure des dates de déploiement fixées par les constructeurs. C’est le cas d’Asus, Sony Ericsson et Acer, qui ont indiqué que la mise à jour sera disponible dès janvier pour certains appareils.

Dans les mois qui suivent, d’autres fabricants publieront eux aussi la mise à jour Android 4.0 pour leurs produits. Citons en particulier Samsung, HTC, Motorola, LG, Archos et Dell. Les dates diffèrent en fonction du calendrier de chaque entreprise, mais une part importante des téléphones et des tablettes devraient recevoir la mise à jour au cours du premier semestre 2012.

Pour mémoire, les statistiques établies ici se basent sur les appareils qui se sont connectés à l’Android Market au cours des deux dernières semaines. Cela offre une photographie assez générale de la fragmentation de l’O.S., même si une très grande majorité se concentre sur trois versions, regroupant 94,4 % des mobiles sous Android : Eclair (8,5 %), Froyo (30,4 %) et Gingerbread (55,5 %)

Source : Numerama

Vous avez lu 0 articles sur Numerama ce mois-ci

Il y a une bonne raison de ne pas s'abonner à

Tout le monde n'a pas les moyens de payer pour l'information.
C'est pourquoi nous maintenons notre journalisme ouvert à tous.

Mais si vous le pouvez,
voici trois bonnes raisons de soutenir notre travail :

  • 1 Numerama+ contribue à offrir une expérience gratuite à tous les lecteurs de Numerama.
  • 2 Vous profiterez d'une lecture sans publicité, de nombreuses fonctions avancées de lecture et des contenus exclusifs.
  • 3 Aider Numerama dans sa mission : comprendre le présent pour anticiper l'avenir.

Si vous croyez en un web gratuit et à une information de qualité accessible au plus grand nombre, rejoignez Numerama+.

S'abonner à Numerama+

Abonnez-vous gratuitement à Artificielles, notre newsletter sur l’IA, conçue par des IA, vérifiée par Numerama !