Une erreur dans le texte ?

C'est le bon endroit pour nous l'indiquer !
Attention, ce formulaire ne doit servir qu'à signaler une erreur. N'hésitez pas à utiliser les commentaires pour donner votre avis, ou la page de contact pour nous contacter. Merci.

Etape 1

Cliquez sur les paragraphes contenant des erreurs !

Les publicités débarquent dans les vidéos Facebook

Les publicités peuvent désormais être intégrées au milieu des vidéos publiées sur Facebook. La mesure, attendue depuis un moment par les créateurs de vidéo comme par les annonceurs, s'inscrit dans la stratégie du réseau social pour promouvoir ce format crucial afin de rattraper son retard sur YouTube et Snapchat.

Les annonceurs s'en frottent déjà les mains : les publicités peuvent enfin être intégrées au sein des vidéos publiées sur Facebook. Le changement, attendu depuis un moment, va permettre à de nombreux créateurs de contenu vidéo de monétiser celui-ci.

Pour ce faire, Facebook a choisi un modèle différent de celui de son concurrent, YouTube, en décidant de diffuser ses publicités de 20 secondes maximum au cours des vidéos (mid-roll) et pas avant leur lancement (pre-roll). La monétisation, réservée à certaines pages américaines pour cette première phase de déploiement, permet à Facebook d'empocher 45 % des revenus contre 55 % pour le créateur de la vidéo.

Ces publicités sont soumises à quelques règles : elles ne peuvent apparaître qu'au bout de 20 secondes de diffusion de la vidéo et doivent forcément être séparées par un intervalle de deux minutes.

La vidéo, au cœur de la stratégie de Facebook

Ces publicités sont aussi intégrables dans Facebook Live, le service de streaming en direct, qui intégrait déjà (en guise de test) du mid-roll sur certains contenus spécifiques. Les règles diffèrent légèrement pour les publicités en direct : elles ne peuvent apparaître qu'après 4 minutes de diffusion, sans durer plus de 20 secondes, sur un streaming qui compte plus de 300 spectateurs différents. Ces publicités sont en plus réservées aux pages de 2 000 abonnés ou plus ayant réalisé un direct « récent » toujours avec ce nombre de spectateurs bien précis comme critère d'éligibilité.

La monétisation permet à Facebook de poursuivre le développement de la vidéo sur sa plateforme dans une optique claire : rattraper son retard conséquent sur YouTube et Snapchat. En 2016, le réseau social de Mark Zuckerberg a ainsi investi massivement dans ce format en misant sur la création d'émissions exclusives, et sur une campagne télévisée pour Facebook Live. Plus récemment, la plateforme a adopté de nouvelles règles pour mettre le format plus en avant dans le fil d'actualité de ses utilisateurs et elle s'apprête également à conquérir les télévisions avec une app dédiée.

De son côté, Google a annoncé ce mois-ci que les pre-roll de 30 secondes disparaîtraient en 2018, le format étant jugé trop long et donc inadapté.