Peach, la nouvelle application de Dom Hofmann, l'homme qui a créé Vine, est la dernière application sociale en vogue sur le web. Elle offre une approche polyvalente de la messagerie en reprenant ce qui a fait le succès d'autres applications avant elle. Rejoindra-t-elle la liste déjà longue des applications qui n'ont pas trouvé leur public ?

Peach ? Tout le monde ne parle que de ça outre-Atlantique et pourtant vous vous demandez bien ce que cela peut être. On vous l’accorde, cela peut devenir difficile à suivre tant les applications hype et révolutionnaires s’oublient aussi rapidement qu’elles se suivent.

Un air de déjà vu

Pour créer Peach, Dom Hofmann, l’homme derrière le célèbre Vine (racheté par Twitter) et Byte, a repris quelques éléments de ses précédentes applications. Byte — qui avait également connu son quart d’heure de célébrité — est une application à l’interface complétement psychédélique qui permet à ses utilisateurs de faire des collages avec différents contenus (texte, vidéo, image, son) et de les partager. Cette application, toujours disponible sur l’App Store, n’a cependant jamais décollé. On imagine que son interface ne suggérait pas suffisamment l’usage que l’on pouvait en faire.

original

le couteau suisse de la messagerie

Peach est en quelque sorte une version beaucoup plus ergonomique de Byte. C’est d’abord une application de messagerie sociale qui permet à ses utilisateurs de discuter de murs à murs grâce à du texte, mais également des « mots magiques ». Les mots magiques activent une fonction : par exemple here montre votre position actuelle, shout grossit votre texte, draw vous laisse dessiner, gif vous permet de choisir un gif parmi le catalogue de giphy etc. On trouve aussi des fonctions plus anecdotiques comme battery qui comme son nom l’indique partage l’état de votre batterie ou rate qui vous permet de… noter tout et n’importe quoi.

Ces mots magiques font de cette application le couteau suisse de la messagerie et lui donnent un petit côté décalé. Une image pleinement assumée par Hofmann qui a, après tout, choisi .cool comme extension pour son domaine.

magicwords-phone@2x

Ce qui différencie Peach des autres applications de messagerie, c’est qu’elle fonctionne comme un « grand forum fermé » : tous les messages sont visibles par vos amis. L’application reprend (et augmente) également le principe du « poke »  sur Facebook, appelés ici « Waves ». Comme le poke, les Waves vous permettent d’attirer l’attention d’un autre utilisateur. Mais cette fois, on peut envoyer des bisous ou des gâteaux. Révolution !

un marché déjà bien rempli

Le marché de la messagerie est très convoité mais avec des applications comme WhatsApp, Facebook Messenger ou encore Snapchat qui monopolisent l’essentiel des utilisateurs, on peut se demander ce que cet hybride qui mélange Tumblr, Twitter et Facebook peut venir apporter… sinon de la confusion.

Peach est typiquement le genre d’application qui existe par ce que les utilisateurs décident d’en faire. Il faudra donc attendre que la curiosité pour la nouveauté passe pour voir si elle réussit à se faire sa place, notamment chez les jeunes qui sont ceux qui plébiscitent le plus les applications de messagerie. Peach est pour l’instant disponible sur l’App Store. Si le succès est au rendez-vous, l’application devrait être portée sur Android.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés