RapidShare
42 articles
Trier par :
  • 20 mai 2013 - Autrefois numéro un des services de téléchargement direct (DDL), le site germano-suisse RapidShare se précipite vers une mort annoncée après les multiples mesures mises en place pour éviter son utilisation par les pirates. L'éditeur du service licencie 75 % de ses effectifs.
  • 01 avril 2013 - Selon un classement établi par TorrentFreak, The Pirate Bay a repris la première place des sites de téléchargement les plus fréquentés au monde, moins grâce à ses propres statistiques que par un effondrement de la concurrence en "direct download".
  • 01 février 2013 - Kim Dotcom veut éviter un retour à la case prison. Souhaitant à tout prix ne pas donner de grain à moudre aux ayants droit ou au gouvernement américain qui le poursuivent en justice, le fondateur de Mega a décidé de supprimer automatiquement les liens référencés sur les moteurs de recherche portés à sa connaissance, quel quelle que soit la légalité ou non du contenu...
  • 12 novembre 2012 - RapidShare a annoncé une modification majeure de ses formules commerciales. Bientôt, seuls ceux qui partagent publiquement des fichiers paieront pour leur téléchargement par les tiers. Mais les uploadeurs pourront limiter la facture et ne pas subir de bridage s'ils réservent le téléchargement de leurs fichiers à leurs seuls contacts inscrits sur RapidShare. De quoi encourager la constitution de communautés privées...
  • 30 octobre 2012 - S'il a choisi de supprimer la limitation de la vitesse de téléchargement des contenus qu'il héberge, RapidShare ne compte pour autant re-devenir une place de choix pour les pirates. Le service allemand annonce que de nouvelles mesures contre le piratage seront mises en place dès la fin de l'année.
  • 23 octobre 2012 - Selon nos constatations, le service de stockage de fichiers RapidShare ne limite plus la vitesse de téléchargement pour les utilisateurs qui ne sont pas inscrits à ses formules payantes. Il avait installé le bridage suite à la fermeture de MegaUpload.
  • 22 août 2012 - RapidShare ne veut pas connaître le même destin que MegaUpload. Depuis la fermeture spectaculaire du service de Kim Dotcom, l'hébergeur a multiplié les efforts pour contrer les atteintes au droit d'auteur. En plus de la surveillance des sites warez, RapidShare a invité les USA à concentrer leurs efforts sur les sites de liens plutôt que de s'attaquer aux hébergeurs spécialisés.
  • 17 juillet 2012 - C'est une défaite pour RapidShare. La plus haute juridiction de l'ordre judiciaire allemand a considéré que le service d'hébergement ne devait pas avoir une attitude passive à l'égard des fichiers violant le droit d'auteur. Le site doit être actif, en empêchant d'une part la remise en ligne de contenus déjà notifiés et supprimés et d'autre part en s'assurant qu'il...
  • 12 juillet 2012 - C'est un échec pour Google. La Cour de cassation a rendu un arrêt favorable au SNEP dans l'affaire des suggestions des termes "torrent", "RapidShare" et "MegaUpload" lors des requêtes inscrites par les internautes. Elle estime que le filtrage sur Google Suggest est une mesure acceptable pour faire cesser les infractions au droit d'auteur, même si la mesure n'est pas parfaite. La plus haute juridiction de l'ordre...
  • 16 mars 2012 - La justice de Hambourg demande à RapidShare de faire les "efforts raisonnables" pour limiter l'utilisation de ses services d'hébergement à des fins de piratage, ce qui passe par la suppression des fichiers qui font l'objet de liens sur les sites pirates, et le filtrage des fichiers uploadés de manière à bloquer ceux qui avaient déjà été supprimés. Des efforts que fait déjà RapidShare depuis plusieurs mois.
  • 12 mars 2012 - Selon le magazine Wired, qui s'appuie sur des chifres de Palo Alto Networks, la fermeture de MegaUpload aurait bénéficié principalement à Putlocker, et dans une moindre mesure à RapidShare.
  • 27 février 2012 - Depuis plusieurs jours, les téléchargements sur RapidShare sont beaucoup plus lents pour les utilisateurs qui ne sont pas inscrits à une formule payante. Une décision que le site justifie par la lutte contre le piratage, même si elle semble au contraire inciter les pirates à acheter les abonnements qui leur permettent de télécharger sans limite de vitesse.
  • 09 février 2012 - Les internautes qui avaient pris pour habitude d'envoyer des fichiers piratés sur les serveurs de MegaUpload et qui ne veulent pas se porter vers l'offre légale vont-ils trouver une autre alternative que le retour au bon vieux P2P ? Deux leaders du marché, MediaFire et RapidShare, font en tout cas tout leur possible pour éviter d'être victime des mêmes poursuites que leur défunt confrère. RapidShare va même jusqu'à surveiller lui-même les sites warez pour supprimer les fichiers...
  • 28 janvier 2012 - La fermeture de MegaUpload a poussé les internautes à trouver de nouveaux espaces pour échanger des contenus. Si les réseaux P2P ont récupéré une partie de l'audience de l'ancien hébergeur, les concurrents ont aussi tiré leur épingle du jeu. Depuis le 19 janvier, le trafic des principaux concurrents de MegaUpload a fortement progressé.
  • 05 janvier 2012 - Le site Abricocotier a vu Google suspendre automatiquement la diffusion de publicités sur ses pages, après qu'un robot a décidé souverainement que l'un de ses billets encourageait au piratage. Ce qui était faux. La firme n'a vérifié le bienfondé de ses accusations qu'après avoir sanctionné.
  • 25 novembre 2011 - L'Hadopi a donne vendredi le coup d'envoi de la lutte contre le streaming et le téléchargement direct. Plutôt que de s'en remettre au filtrage ou à la sanction des internautes, l'Hadopi semble déterminée à attaquer les plateformes au niveau de leur portefeuille, en s'attaquant aux intermédiaires financiers (régies publicitaires, services de micro-paiement, banques, etc.). Ce qui ne sera pas nécessairement facile...
  • 30 août 2011 - The Pirate Bay a lancé un nouveau service d'hébergement en un clic, BayFiles, à l'image de ce que propose MegaUpload ou RapidShare. Les administrateurs ne souhaitent toutefois pas, officiellement, faire de BayFiles une plate-forme hébergeant des contenus illicites. Dans les règles d'utilisation, The Pirate Bay indique qu'il respectera le droit d'auteur. Une décision presque surprenante au regard du passif du portail suédois.
  • 01 juillet 2011 - Alors que 420 000 avertissements ont été adressés par l'Hadopi pour lutter contre l'utilisation des réseaux P2P, les maisons de disques veulent maintenant diriger leurs forces contre le "direct download", qui est actuellement hors de portée de la Haute Autorité. Pendant que l'Hadopi prépare un observatoire des téléchargements direct, les ayants droit préparent les outils de filtrage qui seront proposés aux internautes.
  • 20 mai 2011 - Le site web Fetch.io propose aux internautes de télécharger à leur place des fichiers présents sur le réseau BitTorrent ou sur des hébergeurs spécialisés comme MegaUpload ou RapidShare. Une fois le téléchargement terminé, il est possible de visionner le contenu directement en ligne ou de récupérer le fichier sur le disque dur. Fetch.io agit comme une sorte de "proxy de téléchargement", exposant son adresse IP plutôt que celle de l'internaute.
  • 04 mai 2011 - Dans un arrêt du 3 mai 2011, la cour d'appel de Paris a jugé que Google n'a pas à bloquer la suggestion des termes "torrent", "RapidShare" ou "MegaUpload" lors des recherches des utilisateurs, contrairement à ce que demandait le syndicat des majors de l'industrie musicale.
  • Suite 1 /magazine/tag/RapidShare/__page__/date
FORUMS DE NUMERAMA
Poser une question / Créer un sujet
vous pouvez aussi répondre ;-)
Numerama sur les réseaux sociaux