Nokia a ouvert lundi en Allemagne sa plateforme de musique en ligne Nokia Music Store, inaugurée en Grande-Bretagne en novembre 2007. Ce n’est donc que le deuxième pays du monde à profiter de la plateforme musicale créée suite à l’acquisition par le géant finlandais du spécialiste la musique en ligne Loudeye, en août 2006. Le constructeur de téléphones mobiles espère lancer le site dans neuf autres pays d’ici la mi-2008, dont la France, l’Italie, l’Espagne, l’Australie et Singapour.

La version allemande du Nokia Music Store facture 1 € le téléchargement d’un morceau de musique, qui est « protégé » (sur le papier) par un DRM au format Windows Media 11. Les morceaux téléchargés sur la plateforme peuvent ainsi être transférés uniquement sur des appareils mobiles compatibles avec le format de DRM de Microsoft. Une abération qui, espérons-le, ne survivra pas à l’arrivée de la plateforme en France. D’autant qu’à ce prix, l’avantage concurrentiel du Nokia Music Store est pour le moins limité par rapport à iTunes, FnacMusic ou VirginMega. Sans parler, bien sûr, des logiciels de P2P où tout se trouve gratuitement, et sans DRM ajouté.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés