Nous vous avions parlé en novembre dernier de SongCooker, une application innovante réalisée par une société parisienne qui permet de jouer avec la spatialisation de différentes pistes d’un morceau, en partant pourtant d’un simple fichier stéréo ou mono. L’application permet aussi de combiner plusieurs morceaux entre eux pour réaliser des mash-up. Développée à la base pour les professionnels du disque et du cinéma, la technologie (employée notamment pour remixer la bande originale du film La Môme à partir des enregistrements originaux d’Edith Piaf) est donc désormais déclinée sous une version grand public. Progressivement, les outils de post-production qui étaient très coûteux et très sophistiqués sont mis à disposition de tout un chacun, et permettent non plus seulement de créer ou de diffuser des morceaux de musique, mais aussi de les remixer et les retravailler en ligne.

Depuis novembre, SongCooker continue d’évoluer et l’équipe de la société MIST Technologies en charge du projet s’apprête à sortir une nouvelle version que nous pu tester en exclusivité. Ses deux principaux ajouts, et non des moindres, sont la possibilité d’envoyer ses propres fichiers MP3 (et non plus seulement ceux déjà référencés et traités par MIST), et de jouer non plus seulement avec du son mais aussi de la vidéo. L’interface, largement simplifié par rapport à la précédente, permet ainsi de récupérer des clips sur Youtube et de les insérer dans la séquence à remixer. Lors de la lecture du morceau, l’ensemble est joué de façon parfaitement fluide et synchrone. Une prouesse.

Côté reproches, l’option de « smash » qui permet même de disséquer le morceau téléchargé sur YouTube pour le séparer en plusieurs pistes, correspondant théoriquement à chacun des instruments entendus, fonctionne mieux sur le papier qu’en pratique. Sans doute l’extraction du son à partir du fichier Flash de Youtube est-elle directement responsable du résultat assez médiocre de l’opération, puisqu’elle nécessite pour être réellement efficace d’une qualité irréprochable du morceau original, ce que n’offre pas un MP3 compressé sur Youtube. Espérons que cet aspect là s’améliore, car c’est là l’un des principaux attraits de SongCooker.

En attendant, il y a tout de même de quoi s’amuser un bon moment en combinant plusieurs vidéos pour réaliserdes remix, en déplaçant chacune d’entre elle dans l’espace pour atténuer leur volume ou modifier la provenance du son pendant la lecture. Un petit exemple :

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés