Mise à jour : Notez contrairement à ce qui était écrit lors de la parution de cet article qu’Edgar Bronfman a renoncé à son bonus pour 2007.

Les dirigeants chez Warner Music n’ont pas l’air de trop se soucier du plongeon de la major dans les abîmes de la bourse. Alors que son action est au plus bas et que le groupe procède à des licenciements massifs, on continue de faire la fête et de s’octroyer de généreux bonus.

Pour clôturer l’année 2007, 3,2 millions pour Michael D. Fleischer, responsable financier ; 3 millions pour Alex Zubillaga, vice président exécutif ; 1,4 millions pour David H. Johnson, responsable de la division Warner/Chappell Music ; et 4,6 millions pour Michael D. Fleischer, responsable des disques aux Etats-Unis. Seul Edgar Bronfman, PDG du groupe, a renoncé à son bonus qui s’élevait à 3,4 millions.

Crise du disque ou pas, on va quand même pas commencer à se serrer la ceinture. Du moins, jusqu’à ce que tout ce beau petit monde n’arrive plus à tirer de lait de leur vache devenue squelettique à force de brouter de l’herbe pas très fraîche.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés