Depuis 2006 Barney Wragg était à la tête de la division numérique d’EMI. La major l’avait débauché chez Universal où il assumait le poste de vice-président, toujours de la division numérique. Malheureusement pour lui, il fera parti de ces 2.000 licenciements prévus par Terra Firma chez EMI. Selon Digital Music News qui s’appuie sur une source interne de la major, ses collègues auraient été surpris de ce départ, d’autant plus que Wragg entretenait vraisemblablement de bonnes relations avec Guy Hands.

Le bonhomme a joué un rôle non négligeable dans l’abandon des DRM chez EMI, ce qui était plutôt novateur vu la réticence ambiante des majors. Mais cela n’a pas payé. Barney Wragg était aussi celui qui, chez Universal, avait férocement défendu les DRM. Peut être Guy Hands entretenait-il de bonnes relations avec ; mais peut être n’aime-t-il pas non plus que l’on retourne aussi facilement sa veste.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés