Nous vous faisions part la semaine dernière de l’initiative de Barbara Hendricks et du distributeur Believe, qui proposent aux internautes de télécharger le dernier album de la cantatrice au format MP3 320 kbps sans DRM, à un prix fixé par l’internaute lui-même. La formule s’inspire directement de celle lancée par Radiohead le mois dernier. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que c’est une réussite.

« Nous sommes très satisfaits pour le moment. Le prix moyen des téléchargements est pour le moment assez élevé : supérieur au prix suggéré de 7 euros sur le site« , nous confie Denis Ladegaillerie, le président de Believe. « Il est trop tôt pour en tirer des conclusions définitives, mais l’expérience est très positive« . Elle est aussi très fructueuse pour Barbara Hendricks. « Nous reversons [à Barbara Hendricks] 80 % des sommes encaissées avec certaines déductions (dépenses marketing et techniques). Par rapport aux pourcentages touchés par l’artiste sur le prix de gros hors taxe des ventes de CD, c’est un pourcentage qui est de l’ordre de 4 fois supérieur« , nous indique le PDG de Believe.

Pour faire monter le prix moyen au dessus de cette barre, Believe a ajouté une incitation supplémentaire par rapport à l’offre de Radiohead. Ceux qui payent l’album Endless Pleasure plus de 7 euros peuvent en effet télécharger les deux autres albums produits par Arte Verum au même prix unitaire.

Le distributeur de musique indépendante réfléchit déjà à la possibilité de renouveler l’expérience avec un autre artiste d’ici la fin de l’année. « Nous y réfléchissons notamment sur d’autres géographies que la France« , explique M. Ladegaillerie. En tant que distributeur numérique, Believe se charge de placer les artistes et labels de son catalogue sur les plateformes numériques en ligne et sur téléphones mobiles, et en assure la promotion. Celle de Barbara Hendricks est à coup sûr réussie grâce à ce modèle.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés