Guitar Hero est un vrai don du ciel pour l’industrie du disque, ou du moins, pour les heureux élus qui accorderont une licence d’exploitation d’un de leurs titres à la XboX Live. La deuxième mouture du jeu avait en effet réussi à faire vendre pas moins de 2 millions de morceaux. Dès lors, rien d’étonnant à ce que les plus grands courtisent Activision et que l’éditeur puisse s’offrir n’importe qui.

« Les fans de Guitar Hero ont demandé plus de punk rock dans le jeu depuis sa première édition » explique Tim Riley, cadre chez Activision. C’est sûr qu’il est toujours plus facile d’aligner trois accords de punk que de s’escrimer à reproduire les solos fournis avec le titre. Bref, vous voulez du punk ? Activision va vous en offrir, et pas n’importe lequel puisqu’il s’agit tout bonnement du groupe mythique qui a lancé le mouvement – avec The Clash, pour pas lancer de polémique – les Sex Pistols !

Il suffit d’un seul album (Never Mind The Bollocks, Here’s the Sex Pistols) pour que la légende du rock marque d’un fer rouge l’histoire de la musique. 30 ans plus tard, la « bande des Johns » se reforme pour réenregistrer son titre phare, Anarchy In The UK.

« C’est bien que Guitar Hero nous ait, en quelque sorte, ramené en studio » commente Steve Jones, le guitariste du groupe. « Je n’étais pas sûr de la forme que cela prendrait mais ça s’est bien passé bien et tout le monde a tenu bon. J’aime bien Guitar Hero parce que les enfants de mes amis l’aiment. Et j’aime ce que les enfants aiment ».

Décidément, il reste bien peu de l’esprit nombriliste, je-m’enfoutiste et enragé ayant fait la caractéristique du groupe qui a secoué le Royaume-Uni fin des années 70. Les Sex Pistols remonteront néanmoins sur scène le 8 novembre pour une date anniversaire unique à la Londres.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés