Virgin – le groupe, pas la chaîne de magasins – vient d’annoncer la fermeture de son alternative à iTunes, Virgin Digital. Si les abonnés auront encore accès à leur collection pendant un mois, leurs morceaux ne seront plus lisibles après sa fermeture officielle le 28 septembre, grâce à cette magie technologique nommée DRM.

Dans le mail adressé aux clients, le groupe n’avance aucun pretexte à cette fermeture, l’abonné ayant juste droit aux excuses de rigueur et un mois d’accès gratuit à son nouveau service de musique en streaming. C’est donc deux ans d’existence qui s’achèvent sous le poids écrasant de la supériorité iTunienne, celle là même qui avait déjà eu raison de Sony Connect quelques mois auparavant.

Pour ceux qui auraient acheté des morceaux sur la plateforme, il existe des outils sur le Net permettant de supprimer les DRM, à l’instar de FairUse4WM. Ceci devrait permettre de continuer de profiter des titres acquis sur Virgin Digital après sa fermeture.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés