Starbucks avait fait ses premiers pas dans la musique avec Paul McCartney, premier artiste à signer sur son tout nouveau label. La chaîne de cafés s’est ensuite très vite rapprochée d’Apple, à travers notamment un partenariat visant à développer un système permettant d’afficher sur l’iPod et l’iPhone les chansons diffusées dans les établissements de l’enseigne. Il est fort probable que cet accord confère quelques royautés à Starbucks sur chaque titre acheté dans sa maison.

Il ne restait donc plus pour Starbucks que d’habituer ses consommateurs à avoir le réflexe iTunes en pénétrant dans son commerce. Et pour ça, rien de tel que de mettre la gratuité au bout du bâton. Aux Etats-Unis, les détenteurs d’iPod/iPhone recevront pendant un mois la « chanson du jour » dès qu’ils franchiront la porte d’un Starbucks. La société promet d’offrir 1,5 millions de téléchargement par jour sur un total de 50 millions de titres gratuits.

Rappelons qu’en France, la mode a déjà atteint les fastfoods comme MacDonald ou Quick qui proposent le WiFi gratuitement à leurs clients. Starbucks, pour sa part, essaie de tirer son épingle du jeu en misant sur iTunes. Reste à voir si la chaîne arrivera à pousser les gens vers la plateforme d’Apple.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés