Qui gagnera la bataille de la haute-définition entre le Blu-Ray et le HD DVD ? Le VMD peut-être ? Promu par une petite société du nom de New Medium Enterprises, le HD VMD fera bientôt son entrée sur le marché avec des lecteurs proposés à moins de 200 euros... mais pour quel succès commercial ?

Y a t-il une place entre le HD DVD et le Blu-Ray ? Sans parler du CH DVD, le format chinois, le VMD est le plus prometteur pour jouer les trouble-fêtes. Basé sur la technologie à rayon rouge du DVD, mieux maîtrisée et beaucoup moins coûteuse, le format HD VMD offre 30 Go de stockage simple face pour un débit de 40 Mo/s (contre 48 Mo/s pour le Blu-Ray et 36 Mo/s pour le HD DVD). On en parle depuis de longs mois, et sa sortie était promise pour le dernier trimestre de cette année. Fait exceptionnellement rare pour des technologies de pointe, il est à l’heure. New Medium Entreprises, qui a racheté les droits sur le VMD en 2004 au britannique MultiDisc et au belge TriGm, a présenté la semaine dernière au CEDIA (Custom Electronic Design & Installation Association) ses deux premiers lecteurs HD VMD, qui seront bientôt commercialisés en Europe à moins de 200 euros. Ce qui en font de loin les lecteurs HD les moins chers du marché.

lecteur HD VMD - ML622S

Il s’agit des lecteurs ML622S et ML775S, qui permettent tous les deux de lire des films HD VMD en 1080p (full HD) avec une sortie HDMI 1.3 et sortie audio numérique. Le premier sera proposé en Europe à 179 euros, et le second sera légèrement plus cher. Le ML775S ajoute en effet des ports USB et un lecteur de carte média pour l’affichage de photos et le visionnement de contenus vidéos à partir de clés USB ou de disques durs externes. Les deux lecteurs HD VMD sont munis de ports Ethernet pour le téléchargement des mises à jour du firmware. Ils peuvent upscaler les DVD (simuler de la haute-définition en 1080i), et lire en plus des VMD les disques traditionnels CD et DVD (DVD5 & DVD9).

Ils supportent les codecs audio Mpeg-1 Layer 1/2/3, AC3 et DTS, sont compatibles THX, DTS, Dolby Digital, AC3 et PCM Linéaire. Côté vidéo, il s’agit du codec propriétaire HD VMD, ou des formats Mpeg-1, Mpeg-2, Mpeg-4, VC1, WMV9 et H.264 (voir ici les spécifications complètes).

Les lecteurs sont actuellement en cours de référencement dans 12 pays, dont la France. Ils sont proposés en noir, rouge, gris et blanc.

Reste toutefois un problème majeur pour le DVD VMD. Quels contenus pour accompagner le lecteur ? A cause des accords d’exclusivité qui lient les uns et les autres au HD DVD ou au Blu-Ray, aucun studio majeur n’a commencé à distribuer des films en VMD. La vidéothèque se compose donc exclusivement de films de studios indépendants, avec certes quelques très bons titres (Apocalypto, La Passion du Christ, Saw, L’Effet Papillon, Babel, Pulp Fiction, Lord of War…), mais pas de véritable blockbuster. Les films proposés en VMD, s’ils trouvent leur place dans les rayons des magasins, attirereront davantage les cinéphiles qui, par définition, s’équipent plus facilement avec des solutions plus coûteuses à base de HD DVD ou de Blu-Ray. Le grand public, plus enclin à acheter un lecteur à bas prix, ne trouvera au contraire pas l’offre de films qu’il recherche. C’est donc un véritable problème de positionnement marketing que doit affronter New Medium Entreprises, qui malgré des arguments techniques et commerciaux indiscutables, aura bien du mal à trouver sa place dans le No Man’s Land de la guerre des tranchées entre Blu-Ray et HD DVD…

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés