Face à ses difficultés financières dues à plusieurs échecs successifs dans l’électronique grand public, le japonais Sony va faire appel aux investisseurs de la place boursière. Sony Financial Holdings, la filiale de services bancaires et d’assurance du géant nippon, a en effet annoncé mardi avoir reçu l’accord de la Tokyo Stock Exchange (TSE) pour faire son entrée sur la Bourse de Tokyo. Sony va ainsi mettre en Bourse 34,5 % de l’entité, soit 725.000 actions, et devrait lever dans l’opération 332 milliards de Yens, soit environ 2,1 milliards d’euros. La filiale émettra aussi 75.000 actions nouvelles supplémentaires.

La somme ainsi levée sera injectée dans les opérations stratégiques de Sony, et pourrait venir financer la production d’appareils électroniques grand public comme ses téléviseurs Bravia ou, bien sûr, ses consoles Playstation 3. Selon l’analyste Mitsuhiro Osawa de la Mizuho Investors Securities, l’opération financière pourrait permettre à Sony de financer une baisse du prix de vente de la Playstation 3.

Le prix final sera fixé le 1er octobre pour un début des échanges prévu le 11 octobre.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés