Dans la course au téléchargement illimité inclus dans l'abonnement, Alice concède un retard sur ses concurrents, mais pour mieux préparer un catalogue plus fourni.

Voilà la suite des surenchères. Tout a commencé avec l’offre de téléchargement illimité inclus dans l’abonnement de Neuf Cegetel, puis c’est Orange qui s’est empressé d’annoncer un service similaire pour 2008, Free a de son côté intégré symboliquement Deezer à son portail, et aujourd’hui, nous parlons d’Alice.

Dans un interview accordé à Metro, Frédéric Saint-Sardos, directeur médias et contenus chez le FAI, évoque une offre beaucoup plus large que celle de Neuf. « L’idée est de démultiplier le nombre de fichiers musicaux disponibles. Car pour qu’une offre de téléchargement légal réussisse, il faut un nombre de titres et une qualité presque équivalents à l’offre illégale ».

Le projet paraît ambitieux mais le FAI souhaite miser sur la quantité en obtenant le plus d’accords possibles, quitte à prendre du retard sur ses concurrents. Virgin Mega, son partenaire pour la VOD sera donc naturellement inclus dans le catalogue mais Alice serait en discussion avec beaucoup d’autres maisons de disque.

Le téléchargement illimité inclus dans l’abonnement est donc bien devenu la course de cette rentrée chez les fournisseurs d’accès. Il n’y a sûrement rien à attendre de Club Internet, voué à disparaître suite à son rachat par Neuf. Même chose pour Tele2 pour SFR, mais l’opérateur reste le dernier gros poids à ne pas encore avoir joué sa carte. On l’attend au tournant…

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés