Universal sans DRM ? On savait la major tiraillée sur la question, entre la nouvelle génération de cadres estimant le passage inéluctable, et les vétérans à la tête du groupe y voyant une menace avant tout.

Et pourtant, comme certains analystes l’avaient présagé, l’abandon des DRM pourrait permettre à la major d’affaiblir le poids d’iTunes sur le marché, d’autant que la major souhaiterait maintenir la plateforme sous pression. Et c’est ce qui semble en passe d’arriver. Universal a en effet annoncé qu’elle testerait à compter du 21 août l’abandon des DRM pour Real’s Rhapsody, Wal-Mart, Amazon, Google, et quelques autres mais pas iTunes, même si les morceaux pourront être lus par un iPod.

Il faudrait même croire que chez Universal, on est moins frileux que chez EMI puisque contrairement à cette dernière major, les morceaux non protégés seraient vendus sans surcoût.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés