Warner Music se retire officiellement des discussions sur le rachat d’EMI Music et laisse pour le moment le champ libre au fonds d’investissement Terra Firma, qui doit confirmer son offre jeudi. Ce dernier avait proposé mi-mai 4,8 milliards d’euros pour prendre le contrôle de la maison de disques britannique, et l’affaire paraissait alors entendue. Mais Warner Music, qui avait échoué dans ses propres négociations, avait alors souhaité avoir la possibilité de contrer l’offre de Terra Firma en revalorisant sa propre candidature. En se retirant comme il l’a annoncé aujourd’hui, Warner permet donc au fonds d’être en position de force pour acquérir EMI.

Mais Terra Firma n’a pas totalement la voie libre. Il peine à convaincre les actionnaires de la maison de disques, qui la semaine dernière ont obligé Terra Firma à prolonger son offre pour la deuxième fois consécutive. Le fonds n’a obtenu que 3,2 % des actions EMI lors de son offre d’achat, et l’attente de l’offre de Warner n’explique qu’en partie cette méfiance. D’autres offres restent en attente, dont celle d’un consortium dirigé par l’ancien directeur de EMI Group Jim Fifield. Si cette offre intervient, Warner Music pourrait alors revenir en course avec une contre-proposition. La maison de disques américaine l’a déjà laissé entendre.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés