Un distributeur de musique numérique ouvre ses portes, il s’agit de Mus1. Le service proposé par la nouvelle société Media Universal Services devrait offrir aux indépendants la possibilité d’avoir leur musique sur les plateformes de téléchargement.

Le positionnement de Mus1 est clairement tourné vers l’auto-production. D’abord dans sa stratégie de campagne : « Les autres maisons de disques ne peuvent pas vous encadrer ? Nous, si ! », puis par la promesse d’ouverture prochaine de services de création de pochette et de mastering, et enfin par l’auto-gestion offerte aux artistes dans l’interface technique de transfert MP3.

La seule condition à remplir, sûrement liée à des contraintes de rentabilité – rappelons que les transferts bancaires restent fixes pour la plateforme qu’il s’agisse de l’achat d’un seul titre ou de l’album complet – est d’avoir composé plus de 8 titres qui seront regroupés au sein d’un même album.

Mus1 constitue donc un peu une alternative entre Airtist et The Orchard pour les artistes auto-produits qui voudraient voir leurs titres sur iTunes. S’il offre une plus grande portée qu’Airtist, il ne peut en revanche se targuer d’avoir le bras aussi large que The Orchard – qui a par contre l’habitude de traiter avec les labels directement.

En effet, en dehors de la plateforme d’Apple, Mus1 propose seulement une mise en place sur Sony Connect (qui va d’ailleurs bientôt fermer), M6 Musicbrigade, MTV, Napster, et Real Rhapsody. Ce petit détail ne devrait cependant par lui poser trop de problèmes, dans la mesure où son accord concerne au moins la plateforme où se vend le plus de musique numérique actuellement.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés