La belle unanimité autour du projet d’acquisition de EMI par Warner prend fin. Alors que la major américaine s’était assurée le soutien de l’organisation internationale des labels indépendants Impala, voilà qu’un des labels représentés dit ne pas être tout à fait d’accord… Le britannique Ministry of Sound (MoS) se dit carrément « indigné » par l’accord signé par l’Impala et par l’AIM, l’organisation britannique qui représente les indépendants. MoS a claqué la porte des deux organisations.

Difficile de parler d’indépendance lorsque l’on signe un accord de non aggression avec Warner (et donc indirectement avec EMI), et que l’on aspire à former avec Merlin une organisation du poids d’une major. Le départ de Ministry of Sound est sans doute le premier d’une série d’indépendants qui ne se reconnaissent plus dans ces organisations qui, semble-t-il, décident pour elles et sans consultation préalable. L’UPFI, qui a salué sans réserve en France l’accord de l’Impala, va-t-elle subir à son tour des désaffections ?

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés