La nouvelle console de Nintendo devait avoir du succès. Elle a fait un carton. Introuvable en France comme dans toute l'Europe, la Wii promet de faire oublier le succès mitigé de la Gamecube. Les hackers se la sont déjà appropriés pour faire sortir la console du salon ou des jeux-vidéo.

Comme souvent, tout a commencé avec la volonté d’un petit groupe de faire tourner Linux sur une nouvelle console. La communauté WiiLi s’est ainsi créée début novembre dans l’espoir de porter Linux sur la console Nintendo Wii. Depuis, les talents se sont aggrégés sur le wiki communautaire et les efforts se sont organisés. Le projet doit se faire en deux phases. Avant de réussir à faire tourner des jeux maisons sur la Wii, ce qui est l’objectif final officiel du projet, les développeurs rassemblent leurs forces pour réussir à émuler la console sur un ordinateur. Ils travaillent ainsi sur WiiLi Link, un Live CD qui doit permettre l’utilisation de la Wiimote (la manette sans fil de la Wii) sur ordinateur relié à un téléviseur.

Très vite, les premiers drivers pour la Wiimote sont arrivés. Ils décodent les signaux Blutooth ou infra-rouge de la manette à sensibilité de mouvements de Nintendo. D’abord pour Mac OSX (qui dispose du logiciel le plus abouti : DarwiinRemote), puis Windows et enfin bien sûr, pour Linux. Depuis, les premières applications basées sur la Wiimote sont arrivées. On peut en admirer certaines sur YouTube…

Contrôler la télévision :

Jouer de la batterie virtuelle :

Jouer de la Wiitar :

Contrôler Mac OS/X :

Jouer à Half-Life 2 avec la Wiimote :

Contrôler une voiture téléguidée :

Depuis quelques jours, certaines applications tentent d’exploiter les possibilités du navigateur Opera proposé pour la Wii. C’est le cas par exemple du Wii Media Center, qui permet de faire de la Wii une plate-forme multimédia, ou de cette application épatante qui permet de contrôler les élements « intelligents » de la maison (lumières, chauffage, caméras de sécurité, ….). La domotique, que nous avions déjà évoquée dans les projets de Microsoft pour la Xbox 360, est désormais une réalité sur la wii, grâce au génie des hackers :

Enfin, bien sûr, tout le monde pense aux modchips qui viendront modifier le coeur de la machine. Les passionnés s’y pensent déjà et ont commencé à analyser le firmware et la mémoire de la WiiMote, et certains éléments de la Wii. La première application concrète est le PulseVU, qui fait varier la lumière du lecteur DVD de la Wii au rythme de la musique et des sons émis par la console :

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés