Très connue pour ses petites caméras, la société GoPro est en train d'entrer sur le marché des drones. Mais aux yeux de l'entreprise, là n'est pas l'essentiel. En effet, GoPro ne se voit pas comme un constructeur, mais comme un média en devenir.

L'intérêt de GoPro pour les drones n'est pas une surprise. L'année dernière, la presse rapportait déjà le désir du fabricant des célèbres caméras miniatures de mettre un pied dans ce secteur. En mai, GoPro a confirmé les informations des médias en indiquant au cours d'une conférence que la mise en vente de son premier modèle surviendra au cours du premier semestre 2016.

Mais ce qui est moins connu, c'est la manière dont la société se perçoit. En effet, GoPro ne se voit pas que comme un constructeur de caméras ou de drones. GoPro se considère surtout comme un média. C'est ce que Nick Woodman, fondateur et président du groupe, a confié lors de la convention Disrupt SF organisée aux États-Unis par Techcrunch, et qui a été résumée par le journaliste Jean-Michel Normand.

Étonnante de prime abord, la remarque de Nick Woodman n'est finalement pas insensée au regard de ce que sont vraiment les drones et les caméras (des "moyens" pour parvenir à une fin) et de la sortie récente, certes encore en bêta fermée, d'un portail destiné à permettre aux utilisateurs de vendre leurs meilleures contenus, via un système de licence.

Cette stratégie, qui doit "amener les consommateurs à regarder des vidéos", sera, selon les indications rapportées par notre confrère, accompagnée par la mise en place d'un réseau social, qui devra rivaliser avec les grandes plateformes de vidéos (à commencer par YouTube). Il est aussi question de mettre au point une "solution cloud" et une application destinée à faciliter le montage de vidéos.

( photo : CC BY-NC-ND Javier Belloso Martinez )

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés