Dans la vie tout est vraiment une question de point de vue. L’agence Associated Press explique dans une dépêche publiée mercredi que les studios d’Hollywood « se préparent à étendre ce que les consommateurs peuvent faire des films téléchargeables« . Et elle le fait grâce à une décision de la DVD Copy Control Association qui lui promet bien au contraire que les consommateurs ne pourront pas faire ce qu’ils veulent des films téléchargeables. L’Association étend en effet la licence de la technologie CSS aux vidéos à demande, de sorte que les vidéos achetées légalement ne puissent pas être à nouveau copiées lorsqu’elles auront été gravées. « Le groupe travaille également avec les fabricants de disques pour produire des DVD vierges compatibles CSS« , explique Associated Press. Les non-consommateurs pirates, eux, pourront utiliser leurs bons vieux spindles de DVD vierges et graver à l’infini les films qu’ils n’ont pas achetés. On ne se lassera jamais de le répéter, même si on le répète quasiment chaque matin.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés